On a lu ... Sur Internet (16/01/2011)

 On a lu N° 40 .... Sur Internet

Le mieux vivre ensemble

entre Chrétiens et Musulmans

 

 Source : Valeurs actuelles du 23.12.2010

C'est deux billets sont à la demande de commerçants Chaldéens et Musulmans de l'ACAJA-CAPAC

 

 

Pascal GollnischPascal Gollnisch
Directeur général de L’Œuvre d’Orient
“Les aider à vivre dans leur propre pays”
Nous devons aider les chrétiens d’Orient. Il ne s’agit pas de chercher pour eux un quelconque privilège : on en est loin ! Il convient seulement de les aider à rester dans leur propre pays, à y vivre dans des conditions convenables. Pourquoi ? Nous pouvons répondre avec tous ceux qui, croyants ou non, s’intéressent au fait chrétien que nous som­mes devant des populations qui sont à l’origine même du christianisme. Cependant, il ne s’agit pas de les préserver dans une sorte de musée, par respect pour une archéologie vivante de l’Église. Nous pouvons répondre encore que nous sommes devant un défi éthique. On ne résout pas le problème du Tibet en proposant l’exil des Tibétains… Les droits fondamentaux doivent être respectés dans les nations modernes, selon les traités qu’elles ont elles-mêmes signés. Les gouvernements du Moyen-Orient doivent garantir la sécurité de tous leurs concitoyens. Les minorités, quelles qu’elles soient, doivent pouvoir vivre sereinement. Nous pouvons encore considérer que la disparition des chrétiens du Moyen-Orient serait un véritable appauvrissement pour les pays concernés. Les citoyens chrétiens en effet sont au service de leur nation parfois bien au-delà de leur force numérique. Sur le plan de la santé ou de l’éducation, les chrétiens sont un apport incontestable. De plus, ils jouent souvent un rôle régulateur : tous savent que, sans les chrétiens, le Liban serait livré à un redoutable face-à-face. Les chrétiens sont des artisans de paix ; ils sont souvent un pont avec d’autres cultures tout en ayant, au siècle dernier, contribué au réveil de la culture arabe.

 Mais l’ultime motivation pour aider les chrétiens d’Orient et les aider à rester sur place est plus égoïste. Nous devons travailler à construire, entre gens de bonne volonté et à l’encontre de la violence, les conditions d’un “vivre ensemble” entre chrétiens et musulmans. Si la preuve malheureuse était faite d’une impossibilité de la coexistence pacifique, cela aurait des répercussions désastreuses y compris dans notre pays. À la suite des papes Jean-Paul II et Benoît XVI, nous devons croire à cette coexistence en recherchant inlassablement les liens avec les hommes de bonne volonté.

 

 

CHALDEENS.pngMgr Louis Sako
Archevêque chaldéen de Kirkouk (Irak)
“Le martyre est l’expression absolue de notre amour”
La foi n’est ni une question idéologique, ni une spéculation théologique, mais bien une réalité mystique, voire existentielle. La foi est une rencontre personnelle avec quelqu’un que l’on connaît, que l’on aime et à qui l’on s’est donné totalement. Ceci est très prégnant dans notre spiritualité orientale. Cet autre qu’on aime est une dimension de nous-même et n’est pas isolé. Pour lui, il faut aller toujours plus loin, jusqu’au sacrifice.

  Le martyre est pour nous l’expression absolue de la fidélité de cet amour. Le 31 octobre, lorsque Wassim, jeune prêtre de la cathédrale de Bagdad, est allé dire aux terroristes : « Tuez-moi et libérez les fidèles », il savait ce qu’il disait. C’était son engagement d’amour pour le Christ et les siens. Pour nous, chrétiens d’Irak, le martyre est le charisme de notre Église, vieille de plus de deux mille ans. En tant que minorité, confrontée sans arrêt aux difficultés et au sacrifice, nous sommes conscients qu’être témoin du Christ peut aller jusqu’au martyre. C’est la même racine en langue arabe : Shahid wa shahiid !

Je pense que les chrétiens du monde entier ont besoin aujourd’hui de se “recycler” spirituellement, dans leur christianisme et leur engagement, au contact des chrétiens persécutés d’Irak et d’ailleurs.

L’amitié, la solidarité et le soutien de nos sœurs et frères chrétiens de France et d’Occident nous donnent le courage de résister, de rester sur notre terre et dans nos églises, pour perpétuer notre présence et notre témoignage chrétien. Le fait de savoir que vous êtes proches de nous nous pousse à cultiver le “vivre ensemble” en paix et en harmonie avec nos frères musulmans

http://www.valeursactuelles.com/dossier-d039actualit%C3%A...

L'équipe du blog ACAJA-CAPAC

 

03:25 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : mgr louis sako, pascal gollnisch, valeurs actuelles |  Facebook | |  Imprimer | |