Une équipe de correspondants de nuit pour le 17ème (28/12/2013)

767313289.3.jpg

Les correspondants de nuit

une bonne nouvelle

Source : Facebook Annick Lepetitimages (17).jpg

Une équipe de correspondants de nuit pour le 17ème

Grâce à l'intervention coordonnée d'Annick Lepetit, députée de Paris et de Myriam El Khomri, adjointe au Maire de Paris en charge de la sécurité, une équipe de correspondants de nuit sera mise en place avant fin 2013 dans le 17ème. Elle interviendra prioritairement dans les quartiers périphériques de l'arrondissement, de la porte d'Asnières à la Porte de Saint-Ouen.


Cette équipe de médiation sociale vient s'ajouter à celles déja existantes du GPIS 

La première équipe de correspondants de nuit a été créée en 2004 dans le quartier du Bas Belleville, dans le 19ème arrondissement.

Présents de 16h00 à minuit 7 jours sur 7 et toute l’année, les équipes de correspondants de nuit ont étendu leur action à 10 arrondissements : 10e, 11e, 12e, 13e, 14e, 15e, 18e, 19e, 20e et désormais le 17e.portant à près de 150 l'effectif total de ces agents.

Quel est leur rôle ?
Ce sont des agents de médiation. Ils sillonnent l’ensemble des quartiers par équipe de 3 ou 4 personnes et répondent aux sollicitations des riverains  : conflits de voisinages, sécurité des immeubles, bagarres, etc. Parfois, ils peuvent être présents à la sortie des écoles et des collèges afin d'éviter les altercations. Sur rendez-vous, ils peuvent également accompagner des riverains qui ont peur de rentrer seuls chez eux, notamment les personnes âgées, en les attendant au métro. Après signalement, les agents de médiation  peuvent faire appel au Samu social pour prendre en charge un SDF. L’hiver, ils distribuent parfois des duvets quand il n’y a plus de place d’hébergement au 115. Ils peuvent aussi inviter les personnes toxicomanes à s’orienter vers des structures sanitaires.
--- 
 

 Source : blog de Geoffroy Boulard

gbLe 11 décembre der­nier, nous avons eu le plai­sir d’inaugurer la base opé­ra­tion­nelle au 55, rue Sauf­froy de l’équipe de cor­res­pon­dants de nuit (18 agents) que nous appe­lions de nos vœux depuis 2004. Ce pro­jet désor­mais abouti doit beau­coup à l’action de mon pré­dé­ces­seur Jean-François DIVRY et de Bri­gitte KUSTER. Depuis deux ans, j’ai insisté auprès de la Mai­rie de Paris avec l’appui de notre maire, pour que ces média­teurs assurent une pré­sence pré­ven­tive et bien­veillante sur l’espace public du 17e (cf. carte ci dessous).

Ils sont avant tout là pour pré­ve­nir des conflits et jouer un rôle de média­tion.cdn17Ils assurent 4 types de mis­sions dans l’immédiat sur des horaires d’hiver, soit de 14h00 à 22h00 tous les jours de la semaine : accom­pa­gne­ment phy­sique des per­sonnes, veille tech­nique et rési­den­tielle (voi­rie, éclai­rage, pro­preté, épaves, dan­gers immi­nents…), veille sociale (écoute des per­sonnes fra­gi­li­sées, infor­ma­tions et orien­ta­tion vers des ser­vices sociaux), et pré­ven­tion et la réso­lu­tion des « petits » conflits entre usa­gers de l’espace public (nui­sances sonores, rap11479352904_2a69ac1aca_s.jpg­pel à la règle face à un com­por­te­ment inci­vique, etc…).

11479526246_d616c0bb3e_s.jpg

11479326174_fcf2c38908_s.jpg

02:06 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |