Les restaurants du bas de l'avenue de Clichy (18/06/2010)

On a lu ... N° 8

Source : le Journal de Paris du lundi 14 juin 2010

Article de BENOIT HASSE

SIGLE ACAJA-CAPAC.png

RESTAURANTS DIFFICUL -9-.JPG

Fermetures en série dans l'avenue de Clichy

Des rideaux de fer baissés et des vitrines recouvertes de peinture blanche... Voilà la nouvelle décoration à la mode chez les restaurateurs du bas de l'avenue de Clichy. Ces dernières semaines, plusieurs d'entre eux ont fermé leurs portes ; victimes de la disparition soudaine d'une partie de leur clientèle. Rien qu'à la porte de Clichy, pas moins de trois établissements ont été murés de part et d'autre de l'avenue. Le Sélect Bessière en travaux, une brasserie et un restaurant indien définitivement fermés boulevard Berthier...

RESTAURANTS DIFFICUL -15-.JPG

"L'année dernière, nous avions pronostiqué des dépôts de bilan en série. On est en train de s'apercevoir qu'on avait malheureusement raison ", commente Jean-Claude Janan, président de la CAPAC. Cette association qui regroupe les commerçants du bas de l'avenue de Clichy a tiré le signal d'alarme sur la situation difficile du secteur dés la mi-2009. En cause : le lancement des travaux d'aménagement de la zone Clichy-Batignolles. Ce vaste terrain de 50 ha accueillera à terme plus de 3 000 nouveaux logements publics et même la nouvelle cité judiciaire de Paris qui seront construits autour du parc Martin-Luther-King.

RESTAURANTS DIFFICUL -14-.JPG

Les restaurants sont en première ligne

JEAN-CLAUDE JANAN Président de l'association des commerçants

Mais avant que ce nouveau quartier sorte de terre, il a d'abord fallu  faire place nette en délocalisant les entreprises qui occupaient le site. des sociétès de fret, un garage ou encore les entrepôts de Géodis-Calberson qui ont été transférés à Clichy (Hauts-de-Seine), de l'autre côté du périphérique. Au total, selon les décomptes*de la chambre de commerce, les délocalisations se sont soldées par la disparition de 3 OOO emplois sur la zone Clichy-Batignolles. autant de clients en moins pour les commerces alentour.

RESTAURANTS DIFFICUL -11-.JPG

"Les restaurants sont en première ligne, rappelle Jean-Claude Janan. Les salariés de la zone de fret de l'ancienne gare Cardinet représentaient l'essentiel de leur clientèle de midi." Du boulanger au patron de la sandwicherie, tous les commerçants de bouche du secteur confirment que le lancement du chantier a lourdement impacté leur activité. De 20% à 50% de baisse de chiffre d'affaires selon les cas ! Les commerçants qui réclamaient à la mairie de Paris ( l'aménageur de la zone Clichy-Batignolles) des indemnisations pour le préjudice économique qu'ils estiment avoir déjà subi n'ont pas obtenu gain de cause. "La ville ne pourra indemniser les professionnels que pour les nuisances directement liées au chantier. Et certainement pas par anticipation" rappelait-on lors du lancement des travaux, au cabinet de Lyne Cohen-Solal adjointe au maire chargée du commerce. " En gros on nous dit : attendez la création du nouveau quartier des Batignolles (prévue pour 2013-2014) et tout ira mieux, résume le représentant des commerçants. certains d'entre nous ne tiendront sans doute pas jusque-là."

BENOIT HASSE

...

*Aux décomptes de la chambre de commerce de Paris, il faudrait rajouter les agents de la SNCF, les prestataires et les clients des entreprises. Soit 2 000 personnes.

...

L'ACAJA a toujours dans sa besace le dossier du centre commercial de la porte d'Aubervilliers ... !!! ???

Jean-Claude Janan

 Photos Jean-Claude Janan

01:09 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : benoit hasse, lyne cohen-solal, jean-claude janan, janan, geodis, acaja |  Facebook | |  Imprimer | |