On a lu ... Commerce de Paris (25/07/2010)

On a lu ... N° 9

CCIP LE COMMERCE.png

Chronique des associations de commerçants, artisans et prestataires de services parisiens. A consulter sur : www.ccip75.fr

L'édito

________________________________

Elaborons une charte afin de mieux vivre les travaux de voirie

Qu'il s'agisse de la construction du tramway, de la mise en conformité du réseau électrique ou de l'aménagement global d'un quartier (les Halles, les Batignolles ...), les travaux sur l'espace public perturbent la vie des commerces.

Jacques MABILLE.pngLe bruit, la poussière, l'inacessibilité des boutiques dus aux travaux peuvent entrainer une fuite de la clientèle, une baisse du chifrre d'affaires, voire une fermeture temporaire ou définitive ...Dès lors, il est naturel que les commerçants s'inquiètent des projets d'aménagement et supportent mal la période des chantiers.

Pour les aider à mieux vivre les travaux, une charte des bonnes pratiques pourrait être mise en oeuvre, basée sur trois principe : information, concertation coordination.

Ce document s'adresserait à la Ville de Paris, à la Préfecture de Police, aux chambres consulaires, à la RATP, ainsi qu'à toutes les entreprises travaillant sur le domaine public, celles sous maitrise d'ouvrage de la Ville, ainsi que les concessionnaires (CPCU, ERDF, France Telecom, etc.).

L'objectif général de cette charte serait de réduire les nuisances que peuvent rencontrer les riverains, les usagers (piétons, personnes à mobilités réduite, véhicules) mais également les commerçants.

Une telle charte pourrait prévoir notamment que les représentants des associations de commerçants concernées reçoivent systématiquement le calendrier à trois mois des travaux prévus dans leurs rues, qui auront un impact sur la vie des commerces. Ils seraient ainsi en mesure de faire suivre aux commerçants les informations indispensables pour se préparer à cette période pénalisante pour leur activité.

Lorsque des travaux de voirie sont envisagés, les associations de commerçants devraient également avoir la possibilité de faire part de leurs préoccupations et échanger avec les organismes et entreprises travaillant sur le domaine public pour trouver le plus rapidement possible des solutions.

Un tel mode d'organisation existe dans d'autres ville comme la Roche-sur-Yon.

Pourquoi pas dans la capitale !

___________________________________________________

SIGLE ACAJA-CAPAC -2-.jpg

L'édito de Jacques MABILLE vice-président de la CCIP Paris chargé du commerce et de la ville ne peut faire que plaisir aux membres des bureaux, adhérents et sympathisants des associations de commerçants ACAJA et CAPAC du quartier des Epinettes.

 

Merci à Jacques MABILLE.

Jean-Claude Janan

10:00 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jacques mabille, ccip paris, acaja-capac, erdf, ratp, france telecom, epinettes, jean-claude janan, cpcu, ville de paris, préfecture de police, la roche-sur-yon |  Facebook | |  Imprimer | |