Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2014

Avenue de Clichy à Paris 17e,

751233599.3.png

Chantier

angle avenue de Clichy passage Chalabre

Démolition du bloc d'immeubles

Désamiantage ?

2014-06-14 051.JPG

2014-06-14 052.JPG

Les abords des chantiers  "les entrepreneurs des travaux exécutés sur la voie publique ou dans les propriétés qui l'avoisinent doivent tenir la voie publique en état de propreté aux abords de leurs ateliers ou chantiers et sur les points ayant été salis par suite de leurs travaux."

2014-06-14 054.JPG

 La protection des lieux publics contre la poussière et stipule que " [...] toutes les opérations d'entretien  des habitations et autres immeubles ainsi que les travaux de plein air s'effectuent de manière à  ne pas disperser de poussière dans l'air, ni porter atteinte à la santé ou causer une gêne. 

2014-06-14 055.JPG

2014-06-14 056.JPG

Toutes les règles de sécurité sont elles observées ?

***

Les chantiers

quartier des Epinettes Nord

à Paris 17e

Les nuisances subies par les commerçants de proximité et les habitants sont réelles 

Panneau-chantier-galva-Travaux-AK5_.jpg

Matériels de chantier

L'arrêté du 18 mars 2002 soumet les matériels nouveaux mis sur le marché et destinés à être utilisés à l'extérieur des bâtiments à une réglementation de leurs émissions sonores. Cet arrêté, qui transcrit la directive européenne 2000/14/CE du 8 mai 2000, vise notamment les engins de chantier. Il définit deux catégories :

- les matériels qui sont soumis uniquement au marquage du niveau sonore et à l'indication du niveau de puissance acoustique garanti,

- les matériels plus bruyants qui sont soumis, de plus, à une limitation de l'émission sonore et à des procédures spécifiques d'évaluation de la conformité. On trouve parmi ceux-ci les grues à tour ou mobiles, des engins de terrassements, les motocompresseurs, les groupes électrogènes de puissance ou de soudage, les brise-béton et marteaux-piqueurs à main.

 Salissures, poussières, pollution de l'air

 Enjeux

Les sorties d'engins et de camions du chantier provoquent des dépôts de terre et boue sur la voie publique, en particulier lors des phases de terrassement ou de démolition. Outre les nuisances visuelles, ces dépôts sont source d'insécurité car ils rendent la chaussée glissante.

Les salissures en construction neuve peuvent provenir des billes du polystyrène utilisé pour les réservations dans le gros œuvre. Lors du débouchage des réservations, les billes s'envolent au voisinage du chantier.

Les émissions de poussière sont également importantes lors des remplissages des silos à ciment.

Lors de certaines phases d'abattage, les chantiers de démolition provoquent aussi des nuages de poussière. Altérant la qualité de l'air et salissant les parcelles et façades environnantes, ces poussières sont très mal perçues par le voisinage. 

Le positionnement d'engins de chantier à moteur thermique à proximité de zones sensibles comme une façade de bâtiment occupé, une rue étroite ou un cheminement piétonnier est une source de nuisance supplémentaire de bruit et de pollution de l'air. 

 Réglementation

  Les abords des chantiers  "les entrepreneurs des travaux exécutés sur la voie publique ou dans les propriétés qui l'avoisinent doivent tenir la voie publique en état de propreté aux abords de leurs ateliers ou chantiers et sur les points ayant été salis par suite de leurs travaux."

  La protection des lieux publics contre la poussière et stipule que " [...] toutes les opérations d'entretien  des habitations et autres immeubles ainsi que les travaux de plein air s'effectuent de manière à  ne pas disperser de poussière dans l'air, ni porter atteinte à la santé ou causer une gêne.

***

07:53 Écrit par l'ACAJA dans Travaux secteur ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.