Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2016

Les nuisances sonores secteur Epinettes-Batignolles - Paris17e

NUISANCES SONORES

sur les chantiers secteur

Epinettes-Batignolles

***

1861191508.jpg

Les engins qui occasionnent des nuisances sonores très importantes (tracteurs, marteaux-piqueurs, etc...), doivent être homologués et conformes à la réglementation.

Les fonctionnaires habilités peuvent exiger la présentation du certificat de conformité qui spécifie le niveau de pression acoustique garanti par le fabricant.

En cas de non respect de la réglementation, les fonctionnaires habilités peuvent demander la cessation de l'utilisation de ces engins jusqu'à leur mise en conformité.

téléchargement (15).jpgmarteau-piqueur.jpg

 

images (76).jpgpce-instruments-sonom_tre-pce-msm-3-2152036_838374 (2).jpg

 

 

C4_Chargeur.gif

  Le silence à l'occasion des réunions en Mairie est toujours de rigueur, concernant les nuisances sonores émises par les engins de chantier : Tramway T3, prolongement ligne 14, cité judiciaire, ErDF, GrDF etc...

...

 2842281071.png

 

17/02/2016

Les travaux à la pelle les commerçants à la peine

.Porte de Clichy

La vie impossible des commerçants

au coeur des chantiers

Le-Parisien-logo.png

5551165_8eaa2eba-d4b3-11e5-9534-00151780182c-1_545x460_autocrop.jpg

Boulevard Bessières (XVIIe), ce mardi 16 février. Samy Mellul ne voit plus de nouveaux clients depuis l’ouverture du chantier du tramway. C’est la « catastrophe » disent les commerçants du secteur. (LP/E.L.M.)

« Nous, les commerçants, nous sommes en première ligne pour subir le chantier du tramway », lance Jean-Claude Janan, dynamique président de l’association des commerçants du quartier de la Jonquière, qui comprend les boulevards Berthier et Bessières, sur lesquelles l’emprise du chantier du T3 rend le secteur incirculable, mais aussi l’avenue de Clichy, mis en sens interdit, pour éviter l’engorgement total du secteur.

 Jean-Claude Janan dénombre 58 commerçants réellement impactés par les nuisances. Samy Mellul est l’une des victimes directes de ces désordres, déjà vécu à chaque étape de l’avancée du T3 : « je fais de l’équipement de voitures en accessoires audio ou autres. Il me faut un accès. Or le secteur est tel que seuls mes anciens clients tentent encore de franchir les obstacles. Les autres partent ailleurs ». Il a fait ses comptes et subi une perte de 50 % sur son chiffre d’affaires. Et son dossier devant la commission de règlement amiable lui a été refusé.

Avenue de Clichy, la mise en sens interdit de la portion la plus proche ducarrefour de la porte de Clichy a des conséquences sur tous les autres commerçants. « Il faut bien que les travaux se fassent. Mais que la ville nous aide », lance Michel, patron du restaurant Les Rigolos. Samir Djezairi, patron du Pari’s Café — qu’il a repris et qu’il a totalement retapé il y a six ans — parle de catastrophe. « Entre 30 et 40 % de baisse du chiffre d’affaires ». Depuis qu’il a mis des écrans vitrés sur sa terrasse, il doit surtout payer 10 800 € de droit de terrasse, qu’il se verrait bien exonérés, au moins en partie, par la ville. Mais il est en dehors du secteur de prise en charge de la commission d’indemnisation.

Jean-Claude Janan, soutenue par la députée PS, Annick Lepetit, réclame en urgence la création d’un comité de coordination pour le suivi du chantier. Jérôme Dubus, élus LR du XVIIe se mobilise aussi. « Le quartier subi le chantier du tramway, mais aussi celui de la prolongation de la ligne 14, de la construction du nouveau quartier des Batignolles et de la cité judiciaire. C’est une situation inédite. » Une situation dont se seraient bien passés les commerçants… ainsi que les riverains.

Eric Le Mitouard

 11886132_422472557960850_5299992532071395033_o.png

on ne lâchera pas3.png

Lire la suite

27/01/2016

Grands Chantiers : boulevards Bessières et Berthier, avenue de la Porte de Clichy et rues avoisinantes

11886132_422472557960850_5299992532071395033_o.png

Paris XVII

Quartier des Epinettes Nord

Travaux à la pelle

Commerçants à la peine

Depuis des années les grands chantiers fleurissent dans le quartier des Epinettes - Nord à Paris 17ème.

- Démolition de la gare marchandises Cardinet.

- Création du parc Martin Luther King

- Construction de la ZAC Clichy-Batignolles 

- Mise en conformité des réseaux de distribution ErDF et GrDF sans oublier la réfection des trottoirs qui a duré des mois et des mois.

- Prolongement du Tramway T3 et de la ligne 14 du métro.

- Construction du Tribunal de Grande Instance.

A terme, les grands travaux profitent à l'activité économique, en améliorant les liaisons entre les territoires ou en rénovant le cadre urbain.

En bouleversant la physionomie des quartiers et les habitudes de déplacements, les chantiers posent d'innombrables difficultés aux professionnels riverains : disparition de places de livraison ou encore de terrasses, etc...

Prolongés sur plusieurs mois, ils peuvent sérieusement affecter l'existence des entreprises concernées.

Faute de recours véritablement adaptés, les commerçants impactés se retrouvent  démunis face à cette situation.

Très souvent ils sont privés de toute possibilité de rétablir la santé financière de leur établissement.

Que demande, aux élus depuis des années, l'association des commerçants ACAJA. 

- Il faut aider les commerçants impacté par les grands travaux, à faire face à leurs obligations fiscales, sociales et financières.

-Généraliser un moratoire pour les cotisations sociales et le paiement des impôts.

-Exonérer temporairement les commerçants de la Taxe Locale de la Ville sur la publicité extérieure.

-Inviter la Ville à consentir des exonérations des droits de voirie.

-Inviter la Ville à accorder des abattements de charges lorsque les chantiers s'étalent sur une durée significative.

OUI les commerçants de proximité du secteur associatif de l'ACAJA sont en première ligne pour le pire.

Les déviations de la circulation occasionnent des embouteillages dans le quartier des Epinettes.

Les grands travaux génèrent différents types de nuisances :poussières, salissures des trottoirs,etc.. et des coûts supplémentaires pour le nettoyage.

Sont impactés par les travaux : prolongement du Tramway T3, Tribunal Grande Instance de Paris, prolongement de la ligne 14 du métro.

-Boulevard Bessières: 16 commerçants.

-Boulevard Berthier: 3 commerçants.

-Rue du Docteur Paul Brousse : 2 commerçants.

-Avenue de la Porte de Clichy: 1 commerçant.

-Bas de l'avenue de Clichy, de la Porte de Clichy au carrefour Cardinet : 36 commerçants.

Soit 58 commerçants.

12400734_468013596740079_2006681432468672097_n.jpg

QUI SOUFFRENT

Leur activité économique est en chute libre, le Chiffre d'Affaires en baisse de 25 à 45% par rapport à 2014, pour de nombreux commerçants ! 

Les commerçants impactés par les travaux connaissent, pour le prolongement du Tramway T3, la CRA-Commission Règlement Amiable, qui date de 2004, son règlement  très sévère , est souvent défavorable au commerçant après instruction du dossier.

Pour les autres grands chantiers à l'ACAJA, nous n'avons pas connaissance d'une commission de règlement amiable.

En cas de refus de la CRA, il reste simplement aux commerçants la procédure gracieuse de dégrèvement.

Il faut le savoir:

des commerçants sont au bord du dépôt de bilan.

des salariés risquent d'être licenciés.

***