Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2016

Passage Petit-Cerf

ENFIN

Réhabilitation

du Passage Petit-Cerf

Quartier des Epinettes

Paris XVII

ADA890A5.jpg

 Une bonne nouvelle pour les habitants et les commerçants du passage

LOGO ACAJA 01032016.png

18:28 Écrit par l'ACAJA dans Passage PETIT CERF | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

04/12/2016

STOP au déni.

COUP DE GUEULE

suite au signalement du 25 novembre 2016

sur Facebook par Karl Berkemam

 

A lire par les personnes en responsabilité du 17ème, qui sont restées silencieuses (sur ordre) suite à la chute d'un citoyen handicapé à cause d'un trottoir dont la réfection a été réalisée avec une dénivellation dangereuse  par une entreprise, sur un chantier 37, boulevard Bessières Paris XVII.  
Le 3 décembre 2016 les personnalités se sont fait les leaders du Téléthon sur Facebook.
 
Aux Epinettes 
Les lieux publics sont toujours aussi inaccessibles pour les handicapés, et tout le monde s'en fout
Les lieux publics se doivent de pouvoir être fréquentés par tous les publics.
-
Journée du handicap (quel drôle de mot !), semaine du Téléthon ou année des minorités visibles, les formules passent mais les problèmes subsistent.

Voilà des lustres, qu'à longueur de médias, on nous chante l'éveil des consciences et la prise en compte de la singularité de chacun.

Il n'empêche qu'à l'arrivée l'inaccessibilité tient toujours toutes ses promesses.
Une inaccessibilité de la cité qui empêche la banalisation des regards.

Il faut bien avouer que pour tout ce qui boite, béquille ou roule, se déplacer dans nos villes relève du parcours du combattant.

Nul besoin d'être titulaire d'une carte d'invalidité permanente pour s'en apercevoir.
Une jambe cassée aux sports d'hiver ou le landau d'un heureux événement sont parfois bien révélateurs.

Alors forcément les handicapés hésitent à sortir .

Fatalement ils finissent par se murer dans des ghettos de tabous et d'incompréhensions réciproques.

Le vrai problème n'est pas tant le handicap à assumer que le quotidien, la vie et la bêtise de tous les jours qui "sur–handicapent" la personne dite à mobilité réduite.

Et j'ajoute que cette notion de handicap est tellement relative qu'elle ne tient que par son côté universel.

Debout, assis, couchés, ne sommes-nous tous pas en définitive des "handicapés potentiels" en puissance ?

Les lieux publics se doivent de pouvoir être fréquentés par tous les publics.
Or, ce n'est pas le cas.

Le vote l'an passé par l'assemblée Nationale du report de la mise en accessibilité des lieux destinés à recevoir du public est à ce sujet des plus amusants.

Un délai supplémentaire pouvant aller de trois à neuf ans a été généreusement accordé aux contrevenants.

Et tout le monde s'en fout.

Le véritable enjeu n'est pas tant le droit à la différence, que celui, à terme, du droit à l'indifférence.

Alors que faire ?
L’image contient peut-être : vélo

 La dénivellation dangereuse à hauteur

du 37, boulevard Bessières à Paris XVII

 15179087_1820734758203378_2330497281209692623_n.jpg

La dénivellation dangereuse mise en sécurité le 1er décembre 2016

suite à la visite de nombreux fonctionnaires de la Ville de Paris

15220089_1821708948105959_7699959087034345435_n.jpg15284028_1821709071439280_320327639502812941_n.jpg

http___o.aolcdn.com_hss_storage_midas_ddbd4d58945df9213428c581fca7a543_204661086_516189322.jpg

L'homme victime de la mauvaise réfection du trottoir,

un habitant de la rue Frédéric Brunet

IMG_0226.JPGl

Danièle une femme bien connue du quartier des Epinettes, elle s'est retrouvée à l'hôpital Bichat, diagnostic sévère foulure de la cheville.éléphone

Jérôme Dubus Conseiller de Paris à pris de ses nouvelles par téléphone.

 

IMG_0227.JPG

  Nous sommes en veille sur le terrain et Internet

La synergie associative est en marche

aux Epinettes

LOGO ACAJA 01032016.png

 

Le billet du président

LE BILLET DU PRESIDENT

Une association de commerçants et artisans est-elle une organisation politique ?


janan.jpgLa tradition veut que l'Association des Commerçants et Artisans de la rue La Jonquière et des rues Adjacentes - ACAJA, soit apolitique.

L'ACAJA n'est pas affiliée ou inféodée à un parti ou à une organisation précise et elle ne suit pas une ligne partisane.

Nos relais se trouvent dans différents partis et nos actions nécessitent un dialogue constant avec la Ville de Paris et la Mairie du 17ème arrondissement.

Mon rôle de président de l'ACAJA exprime une passion pour soutenir les commerçants et artisans de proximité du secteur associatif de l'ACAJA, quartier des Epinettes Nord-Ouest.

Cette passion qui m'entraîne à apprendre et comprendre les fonctionnements des institutions m'emmène à poser des actes politiques en faisant pression sur les fonctionnaires et les élus.

Elle m'oblige à définir ma vision du commerce et de l'artisanat de proximité dans le secteur associatif de l'ACAJA.

Je crois en l'avenir du commerce "dit traditionnel" et je défends les commerçants et artisans de proximité, fiers des produits de qualité qu'ils réalisent ou vendent.

Ils s'impliquent également dans la vie de leur quartier des Epinettes car ils savent que la rue est leur première vitrine, que la propreté et la sécurité sont les bases nécessaires à leur activité.

Les caractéristiques des Epinettes sont la diversité, le"Melting Pot" des cultures que nos commerces se doivent de refléter, non en inondant nos magasins de produits "outlet" et bon marché. Il est vain de vouloir concurrencer les grands groupes de la distribution.

En exposant des objets de qualité, chargés d'originalité, choisis ou réalisés, nos clients peuvent rêver en dégustant une spécialité culinaire exceptionnelle.

Là, notre quartier des Epinettes sera imbattable.

Défendons la qualité et la diversité.

Jean-Claude Janan

LOGO ACAJA 01032016.png