18/07/2014

Flash Info aux commerçants et artisans du quartier des Epinettes Nord-Ouest à Paris17e.

-751233599.3.png

FLASH INFO

Commerçants Vigilants 

Depuis quelque mois se présentent chez les commerçants et

artisans de la zone associative de l'ACAJA

des consultants indépendants "freelance"

qui proposent des prestations.

Nous vous engageons vivement à demander

la carte de visite du démarcheur.

 

Quelques informations

 Le statut juridique des "freelance" est souvent l' "entreprise individuelle " (EI) ou parfois "l'entreprise unipersonelle " à responsabilité limité" (EURL).

Le portage salarial est un statut social de salarié classique, il n'est pas non plus un statut juridique.

Concernant l'auto-entrepreneur le système correspond parfaitement au démarrage d'une activité de consultant.

Il sous-entend un statut juridique comparable à l'entreprise individuelle.

Malheureusement toutes les professions libérales ne sont pas encore éligibles, seules celles qui relèvent du régime social RSI le sont.

Les professions qui relèvent de la caisse CIPAV (la majorité) ne peuvent pas encore s'inscrire, mais ça ne devrait plus tarder (d'ici quelques semaines ?).

Le consultant indépendant 

- Le consultant indépendant  agit soit comme spécialiste, soit comme généraliste.

- Le consultant spécialiste se concentre dans un secteur tel, par exemple, la formation, l'informatique, ou dans une industrie comme le transport, les communications, etc... Il s'associe parfois à des confrères pour élargir son offre.

- Le consultant généraliste, quant à lui, avec une très bonne formation de base et une expérience de plusieurs années dans l'industrie ou dans la consultation, peut offrir une expertise très valable.

- Il présente l'avantage d'offrir une continuité auprès de certains clients avec qui il travaille sur une longue période de temps.

- La relation de confiance à long terme qu'il développe est en général supérieure à celle des autres catégories de consultants, et ses tarifs peuvent être moindres, n'ayant pas à supporter de frais d'administration élevés.

***

Si vous avez des doutes sur un

*** consultant indépendant ***

l'ACAJA

reste à votre disposition

acaja.17@orange.fr

***

 

15/07/2014

Tramway T3- Flash n° 17

-751233599.3.png 

Commerçants Vigilants 

Quartier des Epinettes Nord-Ouest

à Paris 17ème. 

Lu sur Google.

 

Démission des présidents de la commission d’indemnisation amiable du tramway

Seuls les commerces situés le long du tracé peuvent déposer un dossier auprès de la CIAT ©roman (archives août 2012 place de la révolution) - cliquez sur l'image pour agrandir
 

Daniel Tricot et Gabriel Mignot, les deux présidents de la Commission d’Indemnisation amiable du Tramway (CIAT) ont présenté ce lundi 3 juin 2013 leur démission "suite à un débat interne entre les membres de cette commission indépendante". Il semblerait que certains membres aient souhaité prendre des libertés avec le règlement que la commission avait elle-même mis en place. Au 6 mai 2013, la CIAT avait répondu favorablement à 62 dossiers pour un montant d'indemnisation de 876.550  euros.

 


Les commerçants, artisans, professions libérales, etc. dont l'activité est située directement sur le tracé de la ligne de tramway peuvent prétendre, sur justificatif, à des indemnisations suite à une baisse de leur activité. Son règlement (voir ici) a fait couler beaucoup d'encre. Il semblerait que plusieurs dossiers de demandes d'indemnisation aient fait l'objet de débats intenses. Dans sa lettre Daniel Tricot, arbitre et médiateur en affaires à Paris, explique que sa démission "s'impose pour empêcher la Commission des'affranchir du règlement public d'indemnisation. (...) Un tel risque ouvrirait la porte au favoritisme et à la corruption." 

En plus des deux coprésidents, le CIAT est composé de membres désignés par le MEDEF, la CGPME, la CCI, la Chambre des Métiers, l’Union Professionnelle des Artisans du Doubs et l'Ordre des Experts Comptables. Aucun élu du Grand Besançon ne fait partie de cette 

Suite à ces deux démissions, Jean-Louis Fousseret, le président du Grand Besançon a demandé aux membres de la CIAT de se réunir le plus rapidement possible "pour trouver une issue à cette situation de blocage afin d’instruire de nouveau, et sans délai, les dossiers d'indemnisations déposés par les commerçants".

Lettre Daniel Tricot.pdf 

1-7acadd16ae.jpg

751233599.3.png

***Nous attendons toujours de connaître la procédure d'indemnisation pour les commerçants et artisans impactés par les différents travaux nécessaires à la construction du prolongement du Tramway T3 entre la porte de la Chapelle et la porte d'Asnières .

Dans le secteur associatif de l'ACAJA à Paris 17e l'inquiétude des commerçants et artisans concernés est grande.***

19:01 Écrit par l'ACAJA dans TRAMWAY T3 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

12/07/2014

Renouveau commercial du quartier des Epinettes Nord-Ouest à Paris 17e.

751233599.3.png

L'ACAJA

milite pour le renouveau commercial

du quartier des Epinettes Nord-Ouest

à Paris 17e

-avenue de CLICHY

 -rue de La Jonquière

 -boulevard Bessières

et rues avoisinantes

 

Nouvelles activités, nouveaux logements, nouveaux chalands... 

La réalisation du projet d'aménagement Clichy-Batignolles offre de réelles perspectives de développement commercial pour le secteur Nord-Ouest du quartier des Epinettes à Paris 17e.

A la condition, toutefois, que les actions de dynamisation de ce quartier, menées depuis 2003, soient renforcées.

C'est l'objectif de l'association des commerçants et artisans de l'ACAJA.

Le compte à rebours est en marche pour les commerçants de l'avenue de Clichy, du boulevard Bessières, de la rue La Jonquière et des rues avoisinantes.

En 2014-2015, le nouveau quartier de Paris "Clichy-Batignolles" sera construit, entraînant l'afflux de milliers de nouveaux chalands, habitants, employés, prestataires...en provenance de ce nouveau territoire limitrophe de l'avenue de Clichy.

Les commerçants doivent se préparer à accueillir cette nouvelle clientèle.

Depuis la mise en oeuvre du plan de dynamisation en 2003, les commerçants ont déjà fait des efforts importants pour entretenir et rénover leurs boutiques.

L'association ACAJA continue de militer pour le renouveau commercial de l'avenue  de Clichy, du boulevard Bessières, de la rue La Jonquière et des rues avoisinantes.

Ainsi l'ACACA a créé depuis plusieurs années des PRIX D'HONNEUR et D'EXCELLENCE pour encourager les commerçants de proximité qui réalisent de belles vitrines et un bon accueil commercial.

Depuis 2009, plus d'illuminations des rues pour les fêtes de fin d'année, mais un concours des plus belles décorations de vitrines, ainsi qu'une animation spectaculaire: la déambulation des "cornemuseurs" de Nesle sur l'avenue de Clichy et rue de La Jonquière... 

La réalisation du nouveau quartier "Clichy-Batignolles" devrait favoriser l'arrivée d'enseignes nationales sur l'avenue de Clichy, notamment dans les secteurs de la parfumerie et de l'habillement.

De même, la construction de la nouvelle cité judiciaire pourrait susciter l'implantation de commerces spécialisés dans le domaine juridique.

Le commerce idéal de proximité est celui qui répond aux attentes des habitants du secteur Epinettes Nord-Ouest.

Ce commerce idéal de proximité ne peut toutefois exister que dans des quartiers propres, sécurisés et bien desservis par les transports en commun".

Pour communiquer efficacement, l'association des commerçants et artisans ACAJA a créé son blog-vitrine pour faire connaître ses prises de position et ses actions.

***

**

*

07:21 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |