Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2022

ACAJA MEMO mars 2021

ce mémo est resté sans suite depuis Mars 2021

ACAJA

Association des Commerçants et Artisans

de la rue de La Jonquière et des rues Adjacentes

Fondée en 1986, et déclarée à la Préfecture de Police.

188, avenue de Clichy 75017 Paris

acaja.17@paris.fr --- Facebook : ACAJA-SHOP Magazine-Paris17 --- Blog: http://acaja.hautetfort.com

 

MEMO DES PROPOSITIONS

Après une année de pandémie COVID-19

Pour la poursuite de la

REQUALIFICATION

 

et la

 

REVITALISATION

ECONOMIQUE , COMMERCIALE et SOCIALE

 

de la rue de La Jonquière

et du Village La Jonquière

Quartier des Epinettes

75017 PARIS

 

 

Mars 2021

Comment relancer rue de La Jonquière les commerces, les restaurants, les artisans, les pharmaciens, les TPE-PME, et les hôteliers après la pandémie COVID-19.

Cette fameuse sortie de crise, si elle n’est pas encore là, elle finira par arriver.

La densité urbaine a été montrée du doigt comme une cause de transmission du coronavirus, et certains ménages des Epinettes auraient même décidé de déménager en région. S’agit-il d’une tendance lourde de désaffection du quartier des Epinettes ?

La rue de La Jonquière est l’âme du quartier des Epinettes, parce qu’elle est plus que commerciale, c’est un lieu communautaire. C’est là que des gens se rencontrent, que ceux qui se sont isolés peuvent entrer en relation avec les autres.

Ce n’est pas juste une rue commerciale, c’est toute une vie communautaire qui amène beaucoup de résilience et de force au quartier des Epinettes. Elle doit demeurer vivante.

POURQUOI PAS une partie PIETONNE rue La Jonquière en « ZONE 20 km heure ».

zone rencontre.png

 

POURQUOI PAS une circulation en boucle rues Baron-Roberval-des Epinettes pour permettre la création de deux espaces « ZONE DE RENCONTRE » en lien avec la rue de La Jonquière.

circulation en boucle.png

POURQUOI PAS un trottoir élargi dans le haut de la rue de La Jonquière.

La piétonisation partielle rue de La Jonquière serait une initiative intéressante qui devrait donner de l’oxygène aux commerçants, restaurants, pharmaciens, et hôteliers ayant subi de plein fouet l’impact des confinements et du couvre-feu.

Ne pas oublier que le déclin commercial rue de La Jonquière a été stoppé pour partie en début de ce siècle par l’élargissement des trottoirs à la demande de l’ACAJA.

Et plus récemment.

En 2015 arrive le budget participatif de la Ville, les membres du bureau de l’ACAJA se lancent dans l’aventure en proposant la végétalisation urbaine de la rue de La Jonquière, notre projet d’un montant de 135 000€ est retenu.

Mardi 11 avril 2017 la bonne surprise, après des plantations provisoires, les plantations dans les jardinières, palmiers nains, oliviers et autres espèces d’arbres, sont réalisées par les agents des parcs et jardins de la Ville, section du 17ème, à la grande satisfaction des commerçants, des habitants et de l’ACAJA.

jardinière 1.jpg

Piétonniser, Embellir, Animer et le faire savoir

. Les commerçants et artisans de proximité de la rue de La Jonquière ont le désir et la volonté de revitaliser l’économie du Village La Jonquière dès la sortie de la crise sanitaire COVID-19.

. Les circuits de décisions seront respectés par l’ACAJA.

Mairie de Paris

Mairie d’arrondissement

Conseil Consultatif du Quartier  La Fourche-Guy Môquet et Epinettes-Bessières

. Il est vrai que l’ACAJA alerte la Maire de Paris et les services de la Ville, le Maire d’arrondissement, les Maires adjoints de la Ville et de l’arrondissement, le Préfet de Police, le Député de la circonscription, et la CCI Paris pour que nos actions militantes avancent plus rapidement.

Nous avons l’intime conviction qu’un plan de circulation s’impose pour faire obstacle aux itinéraires malins qui perturbent le bien vivre rue de La Jonquière et dans les rues avoisinantes.

Nos propositions doivent permettre de poursuivre avec succès la requalification commerciale de la rue La Jonquière et la sortie de la crise sanitaire COVID-19.

Notons qu’il n’y a pas une rue piétonne commerciale aux Epinettes, ni une rue « ZONE DE RENCONTRE 20 km heure ».

Le commerce fait battre le cœur du Village La Jonquière

Il faut le savoir.

Depuis 2004, la Ville de Paris a missionné la Semaest pour favoriser l’installation de 3 commerçants et 1 artisan rue de La Jonquière touchée par la vacance commerciale.

Florian Mésère – LadiBIO - Comptoir Saudade - IL Gusto D’Italia

 

Piétonniser, Embellir, Animer, Communiquer

L’un sans l’autre ne fonctionne pas.

Une animation n’a d’intérêt que pour promouvoir un changement structurel.

(Embellissement, modification d’un plan de circulation, piétonisation.)

Espérant ne pas avoir été trop long, ni péremptoire, il me semblait important de vous faire part de mes réflexions, pour qu’un jour proche nous soyons fiers de vivre dans un

« Village La Jonquière » beau, attirant et rayonnant.

Je suis persuadé que la relance commerciale en 2021 après une année de pandémie COVID-19 rue de La Jonquière sera un succès grâce aux dynamiques commerçants, restaurateurs, hôteliers, pharmaciens et entrepreneurs de la rue que nous aimons, et à la fidélité des chalands.

Espérons que les projets de l’ACAJA concernant une « ZONE 20 km heure », deux

« ZONES DE RENCONTRE » et l’élargissement du trottoir dans le haut de la rue La Jonquière seront retenus par les élus.

Prenez soin de vous.

Bien cordialement.

 

Jean-Claude JANAN

Président de l’ACAJA depuis mai 1999

 

Rue de La Jonquière : Piétons- Cyclistes

Meilleurs atouts pour les commerces de proximité

Les piétons et les cyclistes se révèlent être une chance pour les commerces de proximité du « Village La Jonquière ».

L’accueil et la disponibilité des commerçants, l’originalité des produits, les animations d’un quartier avec l’ACAJA , sont autant d’éléments montrant que le rapport des commerces de proximité avec les habitants d’un territoire surpasse la simple relation vendeur-consommateur.

Rue de La Jonquière une cinquantaine d’enseignes font le bonheur des chalands, des habitants et des visiteurs.

s’ajoute à eux

CLINEA–Clinique de La Jonquière

Collège Stéphane Mallarmé

Square Villa Sainte Croix

Ecole Elémentaire Publique Pouchet

Ecole Maternelle Cité des Fleurs

Halte - Garderie Associative Udaf

Théâtre de La Jonquière

Piscine Bernard Lafay

Salle de Gym

Square Ernest Gouin

***

zone de rencontre

En France, c’est le décret n°2008-754 du 30 juillet 2008 qui a instauré la mise en place des zones de rencontre dans les agglomérations.

L’objectif de ces espaces est de réussir à partager la chaussée entre les piétons et les véhicules, comme cela est stipulé dans le code de la route, mais également de dynamiser la vie locale.

Dans cette zone, les piétons sont autorisés à circuler sur la chaussée sans y stationner et bénéficient de la priorité sur les véhicules.

La vitesse des véhicules y est limitée à 20 km/h.

Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, sauf dispositions différentes prises par l’autorité investie du pouvoir de police.

Les entrées est sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l’ensemble de la zone est aménagée de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.

 

 

POURQUOI PAS une ZONE DE RENCONTRE rue de La Jonquière à partir de la rue des Moines jusqu'à la rue Pouchet ?

Depuis le prolongement du TRAM T3 , des nouveaux plans de circulation avenue de Saint-Ouen et avenue de Clichy, la circulation des automobilistes rue de La Jonquière et plus fluide, il serait donc possible de réaliser une « ZONE DE RENCONTRE 20 km/h », et dans le futur rues Gauthey et Berzélius

 

VILLAGE LA JONQUIERE

La circulation en boucle des véhicules pour neutraliser un itinéraire malin emprunté par les automobilistes.

Voici quelques années une personnes agées traversant la rue Baron dans un passage piéton pour se rendre dans une superette de la rue a été tuée par un chauffard venant de Saint-Ouen

 

La circulation en boucle s’impose rues Baron, Roberval, des Epinettes pour supprimer un itinéraire malin emprunté par les automobilistes voulant rejoindre la rue Guy Môquet et l’avenue de Clichy, qui les obligent à commettre une infraction en raison du nouveau plan de circulation avenue de Clichy (interdiction de tourner à gauche et à droite en sortie de la rue Gauthey) .

Il sera possible si le souhait de l’ACAJA était retenu de créer 2 espaces de rencontre, l’un dans le bas de la rue Baron, et un autre dans le bas de la rue des Epinettes.

Espaces pouvant permettre des animations.

Le sens de circulation en boucle resterait à définir par le délégué du Maire pour le

CCQ La Fourche-Guy Môquet , et le Maire du 17ème.



Haut de la rue de La Jonquière

Il serait judicieux d’élargir le trottoir et d’installer des bacs avec des arbustes

 

En début du siècle le haut de la rue de La Jonquière faisait partie du territoire de l’association des commerçants de l’avenue de Saint Ouen, des personnalités politiques, des commerçants de la rue et de l’avenue, et des membres de l’association s’étaient opposés au projet de l’ACAJA pour l’élargissement du trottoir dans la partie allant de la rue Lacaille à l’avenue de Saint Ouen.

Le principale opposant de la rue à vendu les murs de son salon de coiffure à la Semaest, le trésorier de l’association a cédé son bail de la boulangerie, et le commerçants en fruits et légumes de l’avenue a cédé son bail .

Depuis 2014, l’ACAJA a décidé de reprendre dans son secteur associatif le haut de la rue de La Jonquière.

 

UN PLAN DE CIRCULATION S’IMPOSE RUE DE LA JONQUIRE et dans les rues avoisinantes

Une ville cyclable ne se limite pas à de grands axes aménagés pour les cyclistes : il ne s’agit que d’un premier pas. Les Parisiens et Parisiennes ont besoin de petites rues cyclables pour pédaler jusqu’au bureau, faire leurs courses ou rentrer chez eux.

Il faut donc aller plus loin et apaiser les quartiers résidentiels, en réduisant fortement le trafic automobile. Ainsi, piétons et cyclistes pourront se déplacer facilement et sans danger.

Le plan de circulation parisien qui distingue les grands axes (trafic de transit) des rues résidentielles (trafic local) n’a été modifié qu’à la marge depuis les années 1970, l’âge d’or du tout-voiture. C’est ce qui permet aujourd’hui aux automobilistes d’utiliser les petites rues résidentielles comme raccourcis. Ce phénomène ne cesse de s’amplifier grâce à l’essor des applications de type Waze, qui proposent des itinéraires malins en empruntant des rues qui ne sont pas faites pour accueillir une telle circulation.

 

Le plan de circulation est un formidable outil qu’il faut mettre à profit.

Revu en concertation avec les habitants, le plan de circulation contribuera à libérer les quartiers résidentiels du trafic de transit.

Ce réseau de desserte locale demeure accessible en voiture pour tout le monde. Le trafic qui se maintient est désormais d’intérêt local : riverains qui rentrent leur voiture au garage, commerçants, livraisons… Il devient un réseau cyclable secondaire qui complète les lignes du Vélopolitain.

Inutile de créer des pistes cyclables séparées sur ce réseau secondaire car le volume de trafic automobile y est faible : tous les cyclistes, enfants comme adultes, se déplacent en toute sécurité. Accompagner ses enfants à l’école en vélo chaque matin devient une possibilité et un plaisir !

La qualité de vie des riverains s’améliore grandement, qu’ils soient cyclistes ou non.

Les effets de ce nouveau plan de circulation sont bénéfiques pour la qualité de vie de tous les habitants, qu’ils soient cyclistes ou non : moins de pollution, moins de bruit, moins de dangers liés aux voitures, plus d’occasions de profiter de l’espace. Livrer un commerce, venir chercher une personne âgée ou handicapée en voiture est toujours possible et même plus facile.

 

 

 

 

Plan de circulation et d’aménagement proposé par l’ACAJA pour la rue de La Jonquière et rues avoisinantes

 

 

 

 

.POINT DE RENCONTRE bas de rues Baron et des Epinettes

----------- Rue de La Jonquière

_______ 2 Itinéraires malins

_______ Haut rue de La Jonquière trottoir élargi et bacs fleuris

17:59 Écrit par l'ACAJA dans ACAJA FLASH INFO | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |