Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2016

Retour

Passage Petit-Cerf 

PARIS XVII

Les gentils commerçants de proximité, habitants et piétons doivent depuis des années se contenter des nuisances : chaussée déformée, éclairage défaillant et stationnement illicite.

Les demandes de l'ACAJA, concernant l'interdiction de stationner dans le passage restent au fond des archives.

Comment se débarrasser des voitures ventouse ?

Nous proposons un marché à ciel ouvert aux récupérateurs de pièces détachées et de ferraille.

---

Pour mémoire

Stationnement abusif

Les véhicules laissés en stationnement en un même point de la voie publique ou de ses dépendances pendant une durée excédant sept jours consécutifs sont considérés comme en stationnement abusif et peuvent être mis en fourrière.

VOITURE VENTOUSE camion-poubelle-avec-compacteur-broie-une-voiture.jpgVOITURE VENTOUSE poubelle-sur-voiture-003.JPG

 

poubelles_01.jpgpassage petit cerf 3538908043.jpg

L'objectif des commerçants de proximité, des habitants et des piétons 

Un passage sans bagnoles 

pASSAGE PETIT CERF 3428839938.jpg

***

 

02/05/2016

Il faut le savoir- quartier La Jonquière-Epinettes

ça bouge

rue de La Jonquière

Paris XVII

Article Le Parisien 

Le Local, circuit court et convivialité vous sont proposés dans les paniers

Élodie Soulié | | MAJ :
réagir
27 bis Rue de la Jonquière (XVIIe). Jérémy Dumont  et deux bénévoles, Virginie (à gauche) et Sandrine, ralliée à son projet de devenir « collectivement responsables de ce que nous mangeons ».
27 bis Rue de la Jonquière (XVIIe). Jérémy Dumont et deux bénévoles, Virginie (à gauche) et Sandrine, ralliée à son projet de devenir « collectivement responsables de ce que nous mangeons ». (LP/E.S.)

Vous connaissiez déjà les « Amap » (association pour le maintien d’une agriculture paysanne), dont le principe de paniers de producteurs franciliens, livrés aux citadins continue creuser son sillon dans les arrondissements parisiens. En mai, rue de la Jonquière (XVIIe), la petite association « Le local à Paris » et la plate-forme de vente directe entre producteurs et consommateurs Marchands des 4 saisons.fr, passent une vitesse supplémentaire dans la consommation «responsable».

Ni magasin traditionnel, ni dépôt ponctuel de paniers garnis, « Le Local, marchands des 4 saisons » compte bien devenir un lieu de vie, 6 jours sur 7 (il fermera le lundi), entre 11 heures et 21 heures.

Et les idées ne manquent pas. Ici un mini-potager intérieur, là un « espace de convivialité» central pour les rencontres au jour le jour; des bancs et rayonnages fabriqués à partir de cagettes et de palettes récupérées, une vitrine pour « le » produit du jour »... Miel parisien ou chou de Pontoise, fraises des Yvelines, pâtes fraîches ou fromages de Seine-et-Marne. «On compte rassembler une quinzaine de producteurs, mais nous en avons recensés 80 à rencontrer, qui tous méritent d’être mis en avant parce qu’ils s’engagent à améliorer leurs pratiques agricoles, pour le respect de la santé et de la nature, insiste Jérémy. A une époque où l’on ne sait plus trop d’où vient ce que l’on mange, pour reprendre le contrôle il faut maîtriser les provenance, les modes de culture et de transport. La réponse est dans le circuit court ».

Le Local, le plus souvent animé par la vingtaine de bénévoles qui ont rejoint Jérémy dans l’aventure « par envie de devenir tous plus responsables de notre alimentation », proposera également à ses clients de partager la soupe et autres jus, fabriqués chaque jour avec les périssables qui risqueraient d’être perdus. Zéro gâchis, bienfaits infinis.

En attendant l’ouverture, le 27 mai en pleine semaine du développement durable, Le Local lance une campagne de financement participatif, ouverte jusqu’au 14 mai sur la plate-forme très «éco-solidaire » Bluebees. Pour y participer, rendez-vous sur https://bluebees.fr/fr/project/236-magasin-de- producteurs-le-local.

L’opportunité du dispositif « Vital quartier »

Un local de plain-pied, entièrement rénové et mis aux normes d’accessibilité, plus de 60 m2 dans une rue passante et habitée, des facilités administratives et un bail allégé de ses droits d’entrée. C’est grâce au dispositif de redynamisation urbaine « Vital Quartier » de la Semaest, la société d’économie mixte de la Ville de Paris, créée il y a 12 ans pour favoriser le maintien et le développement des commerces de proximité, dans les quartiers de la capitale où le tissu commercial réduit comme peau de chagrin, que ce projet a émergé. Librairie, artisans de bouche, une douzaine de secteurs en déshérence ont également bénéficié d’installations facilitées. La rue de la Jonquière en fait partie, « Depuis 2007, cela a permis d’ouvrir une dizaine de commerces, explique Stéphane Leroy, directeur adjoint du développement économique de la Semaest. Ce sont des locaux que nous rachetons ou préemptons, nous nous chargeons des travaux, cela permet de donner une impulsion. La période test permettra de voir si le commerce trouve sa place et répond à une demande des habitants du quartier. » Quelle que soit l’issue de « l’expérience », « c’est un projet qui a du sens, et si ça marche il y aura d’autres magasins en circuits courts », assure Stéphane Leroy.

E.S.

Achetez un panier pour soutenir

“Le Local”

27 bis, rue de La Jonquière

75017 Paris

ouverture prévue le 27 mai 2016

avec des produits délicieux à Paris.

BIENVENUE

au

“Le Local" 

 2842281071.png

29/02/2016

POINT D'ENCRE PARIS 17e.

POINT D'ENCRE PARIS 17

2013-07-28 2013-07-28 018 008.JPG

QUARTIER DES EPINETTES

4, passage Petit Cerf

à proximité angle avenue de Clichy

Paris 17e

Tél: 09 51 72 95 56

561.jpg

POINT D'ENCRE PARIS 17

 est spécialisé dans la recharge de cartouches

pour imprimantes jet d'encre et laser.

LOGO_POINT_ENCRE_BIDON_8100459.jpg

***

 Point relais pour l'enlèvement de colis 

breve36743-0.jpg

Map of Passage Petit-Cerf 

 ***

Merci pour votre confiance  

***