Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/11/2010

L'UNESCO VIENT DE RENDRE SON VERDICT "Menu gastronomique des Français"

On a lu N°26 ... Sur Internet

Source : Blog de Catherine Dumas, Sénatrice de Paris

Le « Menu gastronomique des Français » désormais inscrit par l’UNESCO, au Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) de l’Humanité

            DUMAS-PEREZ DE CUELLAR Colloque UNESCO

A l’occasion du congrès qui se tient cette semaine (du 16 au 19 Novembre) à Nairobi (Kenya), l’UNESCO vient de rendre son verdict : Le « Menu gastronomique des Français » est désormais inscrit au patrimoine mondial immatériel de l’Humanité.

            Mandatée par le Sénat pour suivre ce dossier UNESCO, Catherine DUMAS se félicite que cette candidature, lancée par le Président de la République, Nicolas SARKOZY, à l’occasion de sa visite au Salon de l’Agriculture, il y a trois ans, consacre aujourd’hui les spécificités du « Menu gastronomique des Français ».

            Cette annonce suscite un réel enthousiasme chez nombre de professionnels du secteur.

             Caractérisé par l’organisation d’un repas séquencé (entrées, plats, fromages, desserts), servi à table, avec une adéquation entre mets et vins d’une très grande diversité et un attachement à la présentation (arts de la table), le « repas gastronomique des Français » constitue un repère identitaire important et procure un sentiment de continuité et d’appartenance.

            Partagé et apprécié bien au-delà de nos frontières, ce mode alimentaire, constitutif de notre culture et de notre identité, reste une référence contre les comportements alimentaires dits « fast-food » ou « junk-food » qui envahissent la planète.

            Cette inscription française auprès de l’UNESCO est certes, la reconnaissance de notre spécificité ancestrale mais, surtout, le point de départ d’un sursaut national, voire international, pour promouvoir les bienfaits d’une consommation diverse et variée, l’éducation au goût, la valorisation des produits de saison, la promotion des circuits agricoles courts et la nécessaire transmission des savoir-faire culinaires…       

            Dans l’environnement extrêmement concurrentiel de la mondialisation, la France doit impérativement cultiver ses atouts et en particulier son riche patrimoine alimentaire et culinaire. C’est un enjeu stratégique pour l’avenir de notre pays. Une prise de conscience qui doit s’accompagner d’une politique ambitieuse en faveur de notre patrimoine gastronomique et de sa transmission aux jeunes générations.

           

21:21 Écrit par l'ACAJA dans On a lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.