Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2013

La vidéo-verbalisation avenue de Clichy Paris 17e

logo ACAJA.png

 

FLASH INFO

L'avenue de Clichy concernée par

la vidéo-verbalistion

DOSSIER : SÉCURITÉ ROUTIÈRE →

Vidéo-verbalisation à Paris : la carte des axes surveillés


le 02 avril 2013 à 08h13 , mis à jour le 03 avril 2013 à 17h04.
TEMPS DE LECTURE
3min
Voici les premiers axes surveillés par des caméras et puvant donner lieu à des verbalisations.
Voici les premiers axes surveillés par des caméras et puvant donner lieu à des verbalisations. / Crédits : Idé
Partager
 

 

 
À lire aussi

INFOGRAPHIES. Circulation : la carte des 72 radars "pièges"

Infractions routières : ces professions qui paient le prix fort

La traque des radars pièges en Savoie et région parisienne

vidéo surveillance ,sécurité routière ,amende , parisNOTRE SOCIÉTÉA partir de ce mardi, des caméras de vidéosurveillance sont susceptibles de vous verbaliser dans Paris en cas d'infraction. Ces caméras sont mises en place sur une dizaine d'axes. Lesquels ? La réponse par ici.

La vidéo-verbalisation démarre ce mardi à Paris. Une dizaine d'axes ont été retenus pour la phase expérimentale. Ils correspondent aux infractions les plus courantes répertoriées dans la capitale.

1. Contre les "infractions les plus graves", notamment les franchissements de feu rouge responsables en moyenne de 25 accidents corporels chaque mois : avenue des Champs-Elysées, avenue de l'Opéra, rue de Rivoli et place Saint-Augustin.

2. Contre les "comportements qui constituent une entrave au bon écoulement du trafic" :

- Stationnements gênants sur les voies réservées aux bus et taxis : Grands boulevards, avenue du général Leclerc, boulevard Saint-Germain, rue de Vaugirard.

- Stationnements en double file : boulevard Sébastopol, avenue Jean Jaurès, rue Marx Dormoy, rue de Rivoli.

- Emprunt d'une voie non autorisée à son véhicule :boulevard Barbès et avenue de Clichy.

A lire aussi : Pour ou contre la vidéo-verbalisation ? Qu'en pensez-vous ?

avenue de Clichy

de la porte à la place de Clichy

Avenue de Clichy, XVIIIe arrondissement - 3 (© Capture internet Streetview)

00:34 Écrit par l'ACAJA dans Sécurité routière | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

21/04/2013

Mise en fourrière Paris 17e

-logo ACAJA.png

 

Passage Petit Cerf

voie ouverte

Paris 17e

Aucune réponse concernant les

récentes mises en fourrière

des véhicules

suite au vandalisme d'un panneau de signalisation

FIN D'INTERDICTION DE STATIONNEMENT

 

Voies ouvertes à la circulation

Si le véhicule se trouve sur une voie ouverte à la circulation, 3 groupes de cas d’enlèvement sont prévus :

 

1er cas (art L.325-1, al. 2, du Code de la route) : la mise en fourrière est possible à deux conditions cumulatives :

- d’une part, que le véhicule doit être privé d’éléments indispensables à son utilisation normale,

- d’autre part, que la mise en fourrière d’un tel véhicule est subordonnée à la circonstance qu’il a fait l’objet d’une dégradation ou d’un vol. Les dispositions de l’alinéa 2 de l’article L.325-1 du Code de la route sont donc difficiles à mettre en œuvre. Il convient de procéder à des appréciations au cas par cas, ce qui peut facilement entraîner des erreurs et, à la clé, des contentieux initiés par les propriétaires.

 

2ème cas (art L.325-1, al.1er) : la mise en fourrière est possible à deux conditions alternatives :

- d’une part, si un règlement municipal interdit la circulation et le stationnement de véhicule qui ne peuvent circuler dans des conditions normales de fonctionnement, et ce afin de garantir la sécurité des autres usagers de la voie publique. Dans ces cas, la mise en fourrière est possible à l’égard des véhicules en stationnement, mais également des véhicules hors d’usage en circulation,

- d’autre part, même en l’absence de règlement de police municipale, si un véhicule n’a pas été validé par un contrôle technique.

3ème cas (art.L.417-1 du Code de la route) : la mise en fourrière est possible dès lors qu’il est constaté la présence d’un véhicule quelconque (donc y compris un véhicule hors d’usage) stationné au même endroit sur la voie publique pendant 7 jours consécutifs.

Aucune appréciation n’a alors à être effectuée sur l’état du véhicule. Cette possibilité est donc très facile à mettre en œuvre.

La demande de mise en fourrière ne peut être faite que :

  • par le maire,

  • par l’officier de police judiciaire territorialement compétent de la police nationale ou de la gendarmerie,

  • par un agent de police judiciaire adjoint, chef de la police municipale ou occupant ces fonctions, territorialement compétent, de sa propre initiative ou sur proposition de l’agent qui a verbalisé à la suite d’une infraction justificative de mise en fourrière. L’agent de police municipale peut être agent recruté par un EPCI à fiscalité propre en vertu de l’article L.2212-5 du CGCT et L.412-49 du Code des communes (encore en vigueur).


    INFRACTION JUSTIFICATIVE !!!

    NON

    ...

      Panneau de stationnement interdit

    image.jpeg

    Panneau : FIN D'INTERDICTION

     

18:55 Écrit par l'ACAJA dans Sécurité routière | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

31/03/2013

Les 2 dossiers qui ne dérangent pas les autorités du 17e !

 

logo ACAJA.png

Le dossier qui dérange

 

Les Epinettes

le seul quartier du 17ème ou il n'y a pas de

panneau sur la voie publique !

---

Le dossier qui dérange

BINGE DRINKING

pas d'adeptes dans les rues

du quartier des Epinettes

---

 

L'ACAJA, avec des élus de terrain et d'autres partenaires mettront tout en oeuvre pour éradiquer le

 

sentiment d'insécurité

 

dans le secteur

 

La Jonquière-bas de l'avenue de Clichy-

 

boulevard Bessières et rues avoisinantes

 

Pour le mieux vivre ensemble

 

le sentiment d'insécurité doit disparaître.