Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2009

LES 2OO 000 EURO

C'est toujours l'omerta
...
on ne lâchera pas3.png
 
SIGLE ACAJA-CAPAC.png

Les 200 OOO €

Dans 15 jours,  le groupement associatif ACAJA CAPAC communiquera sur ce blog les courriers,  les demandes verbales et écrites formulées aux institutionnels.

Si vous savez de quoi il s'agit, n'hésitez pas à écrire un commentaire.

Le 27 juin 2009 c'est toujours l'Omerta.

Vous pouvez consulter la note du 08-03-2009 page 5 du blog.

AAA...CENTRE COMMERCIAL DE LA PORTE D'AUBERVILLIERS

Le groupement associatif ACAJA-CAPAC qui milite pour défendre le commerce, l'artisanat et les professionnels de proximité, vous informe que l'ICADE, promoteur du centre commercial de la porte d'Aubervilliers, a confié en juillet 2008, la construction du centre commercial à l'entreprise BOUYGUES Bâtiment Ile de France.

Le programme de construction doit durer 3 ans.

56 000 m² de commerces répartis en une moyenne surface alimentaire, dix-huit moyennes unités, une centaine de boutiques et cinq restaurants.

Il s'agit pour les commerçants des quartiers Epinettes-Batignolles, d'une concurrence périphérique à leurs zones d'attractions commerciales qu'il faudra combattre avec énergie

L'ACAJA précise qu'elle n'a pas pactisé avec le promoteur du centre commercial de la porte d'Aubervilliers.

La création du nouveau pôle commercial d'Aubervilliers va sonner le glas de certaines activités commerciales des quartiers Epinettes-Batignolles, à partir de son ouverture prévue en 2011.

Les premiers à en souffrir seront les restaurants, les superettes et certains magasins d'habillement.

Pour résister, il faudra s'appuyer sur "la diversité commerciale idéale de proximité"

Les commerçants et artisans de proximité doivent dépasser l'individualisme qui conduit à l'isolement.        Cela concerne singulièrement les petits commerçants de proximité.

Pour réussir demain, pour réussir aujourd'hui, il faut construire des réseaux de solidarité.

Il est urgent que les associations de commerçants, ACAJA-CAPAC soient puissamment organisées.

C'est aux commerçants, artisans et professionnels de le décider.

Soyons fiers de ne pas avoir pactisé avec le promoteur du centre commercial de la porte d'Aubervilliers.

Rejoignez :

la CAPAC ... Commerçants Artisans Professionnels de l'Avenue de Clichy

l'ACAJA ... Commerçants Artisans de la rue de la Jonquière et des rues Adjacentes

Ecrit le 12 JUIN 2009 JCJ

LE 24 NOVEMBRE 2007

Aubervilliers, nouvelle porte sur Paris-l'Humanité 

article de Jacques Moran

"Nous arrivons à la phase finale"...

UN EQUILIBRE FRAGILE

Un des atouts du nouveau quartier concerne l'implication de la ville de Paris, laquelle, une fois ses berges  du canal préservées selon sa philosophie, ne s'est pas recroquevillée derrière le périphérique. Des accords de codéveloppement à travers une charte ont été signés avec les chambres de commerce et d'industrie, les villes de Pantin, Aubervilliers, Saint-Denis et Paris. Un fonds spécial est réservé à l'aide et la prise en charge éventuelle d'une partie des déficits supportés par les commerçants de ces villes avec l'ouverture du centre commercial "il n'y a plus aucun obstacle avec la ville de Paris aujourd'hui. Nous menons ensemble des études de cohérence commerciale de part et d'autre du boulevard périphérique" précise Jean-Pierre Raynas...

Le 10 mai 2006 un accord a été signé  blog d'un Conseiller de PARIS

Il convient de rappeler qu'un accord en faveur du développement de l'emploi local et de la promotion du commerce de proximité au Nord de Paris a été signé le 10 mai 2006 par le Maire de Paris, le président de la communauté d'agglomération de Plaine-Commune, et les sociétés ICADE-EMGP et SCI du Bassin Nord.

Cet accord prévoit des dispositions visant à soutenir le commerce de proximité dans les quartiers Nord de Paris(dont les Epinettes).

Les associations de commerçants ACAJA et CAPAC sont dédiées quartier des Epinettes.

à suivre!!!

 INFORMATIONS SUR L'ICADE source Vikipédia le 13 juin 2009

 

Logo de Icade

Logo du groupe Icade (2008)
 
Forme juridique Société d'Investissement Immobilier Cotée (SIIC)
Slogan(s) « Icade, une foncière développeur »
Siège social Paris 19ème
Direction Serge Grzybowski
Actionnaires Caisse des dépôts et consignations (64.7%), public (34.18%), actionnariat salarié (1.12%)
Activité(s) Société foncière
Société mère Caisse des dépôts et consignations
Site d'entreprise http://www.icade.fr
 
Capitalisation 2 931.97 M€ (09/2008)
Fonds propres 1 786 M€ (2006)
Dette 602 M€ (2006)
Chiffre d'affaires 1 327 M€ (2006)
Résultat net 211 M€ (2006)
modifier Consultez la documentation du modèle

Icade est un groupe immobilier français filiale de la Caisse des Dépôts et Consignations créé en 1954 sous le nom de Société Centrale Immobilière de la Caisse des dépôts et consignations (SCIC) par François Bloch-Lainé afin de faire face aux besoins gigantesques de logements en France. Elle est alors l'un des principaux maîtres d'ouvrage dans la construction des grands ensembles dans le pays et notamment en région parisienne. Elle fait appel à des architectes majeurs des années 1950 et 1960, tels que Jean Dubuisson, Marcel Lods, Jacques Henri Labourdette, Bernard Zehrfuss, Raymond Lopez, Charles-Gustave Stoskopf et elle est à l'origine des grands ensembles de Sarcelles (le plus grand programme de l'époque en France avec 10 000 logements), Créteil, Massy-Antony.

Après l'urgence du toit, celle de la santé : elle impose rapidement son savoir-faire dans ce domaine en participant à la construction des principaux centres hospitaliers français (Evry, Caen, Strasbourg...) en assistance à maîtrise d'ouvrage, métier qu'elle a inventé. Icade (Scic à l'époque) poursuit alors sa diversification vers tous les types d'équipements publics puis privés tels que les Halles de Rungis, l'hôtel Méridien de la Porte Maillot...

Au cours des années 2000, la société s'est progressivement recentrée sur les activités concurrentielles, laissant aux autres filiales de la Caisse des Dépôts le soin d'assurer les missions d'intérêt général. À partir de 2003, devenue ICADE SA, la société a connu une croissance très importante tant de son chiffre d'affaires que de son résultat. Cette croissance a été favorisée, outre par une conjoncture porteuse, par le business model original du groupe basé sur une intégration étroite des activités de promotion, d'investissement et de service, activités généralement séparées au seins d'entreprises différentes. Sa filiale ICADE Patrimoine est le cœur de l'ancienne SCIC.

Introduite en bourse (Euronext Paris) le 12 avril 2006 avec succès par son président directeur général, Étienne Bertier (président d'ICADE d'octobre 2003 à août 2007), l'opération s'est inscrite dans le cadre d'une politique de séparation des activités d'intérêt général et des activités concurrentielles de la Caisse des Dépôts voulue par son directeur général, Francis Mayer.

La visibilité de ses résultats et l'originalité de son organisation ont fait d'ICADE l'une des sociétés les mieux valorisées du SBF 120 (indice boursier parisien) en 2007.

Le mot ICADE a été conçu pour être l'acronyme (approximatif) de : Immobilière CAisse des Dépôts.

CENSURE ou NETTOIEMENT

Certains sites traitant du Centre Commercial de la Porte d'Aubervilliers sont sous l'erreur 404 depuis quelques jours!  Les impressions papier sont en notre possession.

HISTORIQUE résumé du DOSSIER

L'ACAJA suit l'évolution du projet Centre Commercial de la Porte d'Aubervilliers depuis 1999.

En 2002, le tribunal administratif refuse le projet.

Les promoteurs remettent le projet en chantier. La surface commerciale est réduite, et les abords du canal seront agrémentés d'espaces verts à la demande de la Mairie de Paris.

Se profile le projet du Grand Paris.

En 2005, juste avant Noël, la commission départementale de l'équipement commercial donne son accord.

Le permis de construire est obtenu dans la foulée.

De nombreux recours administratifs continuent d'être déposés par les opposants au projet.

Certaines associations modifient leurs statuts !

Il faudra attendre l'année 2007 pour que les recours, les uns après les autres, soient abandonnés, restent à connaître les conditions d'abandon des procédures par les opposants au projet du Centre Commercial de la Porte d'Aubervilliers.

Une charte a été signée le 10 mai 2006 par le Maire de Paris, le Président de la Communauté d'agglomération de Plaine-Commune, et les Sociétés ICADE-EMGP et SCI du Bassin Nord. Cet accord prévoit des dispositions visant à soutenir le commerce de proximité dans les quartiers Nords de Paris (dont les Epinettes).

Durant les dix années de la procédure, l'ACAJA n'a pas souhaité se joindre aux opposants, au motif qu'elle donnait sa préférence à la défense et à la promotion du commerce de proximité du secteur rue de la Jonquière et rues adjacentes, quartier des Epinettes Paris 17e.

En mars 2008, l'ACAJA apprend que des associations de commerçants ont reçu ou vont recevoir d'importantes sommes d'argent atteignant, pour certaines, des milliers d'euro.

Dans les prochains jours, l'ACAJA et la CAPAC vont s'adresser aux institutionnels pour connaître les différents protocoles signés qui ont permis à des personnes morales de recevoir d'importantes sommes d'argent.

 Jean-Claude JANAN  le 20 juin 2009 

 

 Le 29 juin 2009, un courrier sera déposé à la Mairie de Paris à l'attention

de Monsieur le Maire.

 

 

 

18:26 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook | |  Imprimer | |

Commentaires

Pour que cette association lance un pavé dans la mare, il doit y avoir une histoire pas banale, je suis au RMI pour moi 200000 € c'est beaucoup d'argent............................?

Écrit par : Odile | 07/06/2009

Kankasia de JP L'homme et Art de l'Agora soutenons CAPAC dans sa demande d'éclaircissement
Collectifs artistico-sociaux île de France

Écrit par : Art de l'Agora - Kankasia | 10/06/2009

Bonjour JP merci pour ton message. actuellement nous sommes dans une phase du type OMERTA.

Écrit par : JCJ | 12/06/2009

Les 200 000 € !Certains savent de quoi il s'agit, mais pour écrire un commentaire ils en sont incapables.

Écrit par : JACDO | 12/06/2009

Je suis la femme d'un épicier de quartier à Paris 17e quartier des Ternes.
C'est quoi l'ICADE ?

Écrit par : Rachida HAMIDI | 13/06/2009

Bonjour Rachida,
Il est agréable de constater que l'épouse d'un adhérent de l'association Commerçants de Tous Pays visite le blog de l'ACAJA. Je vais répondre à votre question sur le blog. Vous pouvez compter sur toute l'équipe de Commerçants de Tous Pays pour les problèmes qui vous préoccupent.
Bien associativement.
JCJ

Écrit par : JC JANAN | 13/06/2009

Un fonds spécial, qui est chargé de gérer le fonds spécial réservé à l'aide, qui sont les bénéficiaire de l'aide.

Écrit par : Pascale | 14/06/2009

Bonsoir PASCALE. Nous mettons tout en oeuvre pour connaitre les subterfuges du dossier, actuellement nos conseils effectuent les recherches...les premiers résultats sont encourageants. Nous allons fermer les commentaires mardi soir.

Écrit par : JC JANAN | 14/06/2009

Nous fermons les commentaires. Merci

Écrit par : JC JANAN | 19/06/2009

Les commentaires sont fermés.