Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2009

Modernisation des cafés et restaurants:

Modernisation des cafés et restaurants:

prêt participatif contre baisse de la TVA

En effet,ceux qui ont appliqué la baisse de la TVA sur leurs tarifs, peuvent obtenir un tel prêt pour la modernisation de leurs établissement. Cela s'appelle un PMR (Prêt Participatif pour la Modernisation de la Restauration) et ils s'obtiennent via l'OSEO, la banque publique de financement des PME, qu'on retrouve dans chaque région.

C'est un prêt à taux préférentiel, compris entre 30 OOO et 120 OOO euro et qui est accordé sans garantie ni caution personnelle pour une durée de 5 ans assortie d'un différé d'amortissement du capital de 12 mois.

Les dépenses peuvent concerner les travaux de rénovation, d'extension, d'équipement, de mise aux normes de sécurité ou d'accessibilité. Une limite cependant: le prêt ne peut couvrir que le 1/3 du montant des travaux. Les 2 autres tiers doivent l'être par un prêt bancaire traditionnel.

Les disponibilités pour ces prêts proviennent des recettes de la contribution sur les ventes de produits alimentaires à consommer sur place ou à emporter, réalisées entre le 1er juillet 2009 et le 30 juin 2012, en France métropolitaine, dans les établissements, à l'exception des cantines scolaires quand même.

Il s'agit d'un outil d'excellence pour moderniser les cafés et restaurants dans le cadre de la redynamisation commerciale du territoire associatif ACAJA-CAPAC.

Avenue de Clichy, rue de La Jonquière et les rues voisines

Source:l'OSEO 

01:48 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

27/09/2009

LES COMMERCANTS DE L'AVENUE DE CLICHY VICTIMES DE LA DELOCALISATION

Copie_de_DSC04757_2.JPG

FLASH INFO

 

 

 

 

 Mesdames, Messieurs les commerçants de proximité,

 

Les restaurateurs du bas de l'avenue de Clichy

souffrent toujours d'une baisse de la clientèle.

 

Les restaurateurs et d'autres commerçants de l'avenue de Clichy et des rues voisines, sont victimes d'un préjudice économique qui trouve sa source dans la délocalisation des entreprises qui exerçaient leur activité sur le territoire du futur quartier

Clichy-Batignolles.

 

La CAPAC a décidé de soutenir les commerçants qui ont des difficultés financières en raison d'une baisse de clientèle.

 

Les troubles de jouissance sont réels, ils se matérialisent par une baisse de fréquentation des commerces de proximité.

 

Des centaines de clients travaillant dans les entreprises délocalisées,

ont disparus de la zone de chalandise !

 

Le préjudice commercial existe.

 

Le groupement ACAJA-CAPAC envisage des recours contentieux pour que soient indemnisés les commerçants qui souffrent d'une baisse de la clientèle.

 

REUNION JEUDI 8 OCTOBRE 2009

à partir de 16 heures 30

Restaurant : les Deux Coupoles

192 bis, avenue de Clichy Paris 17ème

Réunion ouverte aux commerçants victimes, et aux élus.

Contact : Jean-Claude JANAN Président de la CAPAC Tél. 06 07 19 86 88

Visitez le BLOG : acaja.hautetfort.com

note ou billet du 10.09.2009 Les commerçants de l'avenue de Clichy

1er octobre 2009

François Armagnac,Conseiller des 8ème, 16ème et 17ème arrondissements,

chargé

du developpement territorial de la CCIP Paris, nous informe que sa collègue

Isabelle Maes assistera à la réunion du 8 octobre prochain

Merci à la Chambre de Commerce

...

Jérôme Dubus Conseiller de Paris, Délégué du Maire pour

le Conseil Consultatif de Quartier Epinettes - Bessières

assistera à la réunion

...

Une démarche dynamique et volontaire s'impose en faveur des commerçants de proximité du secteur limitrophe du futur quartier

"Clichy-Batignolles"

Durant la durée des travaux

...

Le 5 octobre 2009 cette note a été transmise à la SEMAVIP et aux élus siégeant au Conseil d'Administration...!!!

...

COMPTE RENDU DE LA REUNION du 8 octobre 2009

Etaient présents :

Jean-Claude JANAN Président de la CAPAC

 14 adhérents et sympathisants de la CAPAC

12 Cafetiers Restaurateurs 

1 Pharmacien

1 Vidéothèque

Ont assisté à la réunion, Jérôme DUBUS, Conseiller de Paris, Délégué du Maire pour le Conseil Consultatif de Quartier Epinettes-Bessières.

Isabelle MAES représentant la CCIP Délégation de Paris.

L'ensemble des commerçants ont dénoncé avec vigueur la délocalisation des entreprises qui excerçaient leur activité sur les terrains de la gare marchandises Cardinet. La délocalisation est à l'origine de la perte de clientèle dans le secteur bas de l'avenue de Clichy.

L'un des participants a tenu à préciser que la fermeture de l'hôtel au 167 avenue de Clichy lui a fait perdre un Chiffre d'Affaires important.

Des professionnels de la santé et des épiciers, constatent eux aussi, la baisse de leur CA.

Certains participants ont l'intime conviction que des entreprises toujours présentes passage Chalabre, ne tarderont pas à quitter les lieux en raison des nuisances qui proviendront des chantiers voisins.

Jérôme DUBUS, Conseiller de Paris, nous a informés qu'un voeux sera présenté au prochain Conseil d'Arrondissement le 12 octobre 2009, pour qu'une commission de règlement amiable soit créée.

Isabelle MAES a tenu à rassurer les commerçants sur la confidentialité de la commission,si toutefois celle-ci est créée. La CCIP restera à la disposition des commerçants pour les aider dans leurs démarches.

Il appartiendra aux commerçants de réunir tous les éléments constitutifs pour matérialiser la perte du CA.

De nombreux commerçants n'ont pas assisté à la réunion pour des motifs personnels, il n'est jamais agréable d'avouer que l'on se trouve dans une situation proche d'un dépôt de bilan.

Par un prochain courrier la liste des participants sera adressée au Conseiller de Paris et à la représentante de la CCIP Délégation de Paris.

Pour information, le voeux présenté par les élus de la majorité municipale.

FLASH INFO 22 heures 10

Lundi 12 octobre 2009

 

vu et entendu sur la vidéo de la Mairie de Paris 17e

Le voeu a été présenté par Geoffroy Boulard, Adjoint au Maire chargé du commerce

dixit Rémy Cadoret, Conseiller d'arrondissement de l'opposition municipale

.le voeu est mal formulé

.demande à Geoffroy Boulard de retirer le voeu.

.les commerçants ne peuvent être indemnisés car la loi ne le permet pas.

Nous demandons à Rémy Cadoret de nous citer la loi ou la jurisprudence

interdisant l'indemnisation des commerçants

Une fois de plus les commerçants

sont en premiére ligne pour le pire

Pour information, le voeu de la majorité municipale

 

 

 

cliquez ci-dessous

  Conseil d'arrondissement.pdf

 

 

 

  

 

 

16/09/2009

BNP paribas - avenue de Clichy Paris 17e

 

Recommand- capac.png

et

Recommand- acaja.png

bnp-angle-144-avenue-de-clichy-75017-paris-m.jpg

 

BNP Paribas
Agence Brochant
144 avenue de Clichy
75017 Paris
France
+33 8 20820001
fax +33 1 44854315

21:35 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | |  Imprimer | |