Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/11/2011

Vidéo-protection ... quartier des Epinettes ... Paris 17e

 Pourquoi pas !

SIGLE ACAJA2 -2-.jpg

 

Lu sur facebook le 11 novembre 2011

 « Renforcement de la vidéo-protection dans le quartier Curnonsky » (Le Parisien): http://t.co/jGAUTLpD

 

rue de la jonqiere.jpg

 

et pourquoi pas aussi rue de La Jonquière rue Berzélius, parvis de la piscine Bernard Lafay

Depuis des années l'insécurité est insupportable pour les habitants et les commerçants des rues La Jonquière et Berzélius. Le dossier est bien connu des élus et de la Préfecture de Police, faut il attendre un crime pour que soient installées des caméras.

NON

...

 

Lu sur le blog du Maire en mai 2011

Le Parisien, le 11 mai – Une détonation, des hommes qui s’enfuient précipitamment, un corps gisant au pied d’un arbre, dans la cour d’un immeuble. La scène, qui ressemble à une exécution, s’est déroulée peu avant minuit, dans la nuit de lundi à mardi, au 1-5-7, rue Curnonsky (XVIIe). Un jeune homme de 17 ans, qui pourrait résider dans le quartier selon certains riverains de ce vaste ensemble Paris Habitat de plus de 200 logements, a été retrouvé tué d’une balle tirée à l’arrière de la tête, dans les espaces verts de la résidence.

C’est un habitant du quartier, entendant une détonation, puis apercevant la victime allongée au sol, qui a prévenu les secours. L’homme aurait également aperçu trois personnes, d’allure jeune, prenant la fuite en laissant la victime au sol. Un possible règlement de comptes Rue Curnonsky (XVIIe), lundi.

Le corps du garçon a été retrouvé dans la cour d’un immeuble. Dans ce quartier, composé de grands ensembles plantés dans des parcs arborés, niché entre la porte de Champerret et Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), on a longtemps déploré les règlements de comptes entre bandes rivales. « D’abord avec celles de Levallois, souligne un retraité, puis, ensuite, avec d’autres quartiers du XVIIe, notamment Saussure. Mais, depuis quelque temps, les choses semblaient s’être calmées et personne ne s’attendait à un règlement de comptes aussi violent, même si les affaires de drogue sont récurrentes ici. » Brigitte Kuster, la maire (UMP) du XVIIe, qui s’est rendue sur place hier à midi avec le GPIS (Groupement parisien interbailleur de surveillance), confirme l’amélioration de la situation dans le quartier:  «Les problèmes sont liés aux différents trafics, mais c’est justement ce sur quoi nous travaillons. J’ai d’ailleurs demandé que la vidéo surveillance soit installée. » Hier, les policiers de la brigade criminelle ont investi les lieux à la recherche d’indices pour tenter de déterminer le mobile de l’agression mortelle.

Cécile Beaulieu

01:31 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.