Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2013

Epiciers de nuit quartier des Epinettes Paris 17e

bandeau épiciers de nuit.png

Un épicier de nuit

rue de La Jonquière à Paris 17e

a tenté de se suicider dans la nuit du

31 décembre 2012

Motif : interdiction lui a été faite d'ouvrir son magasin pendant 21 jours. Au motif qu'il n'a pas respecté l'arrêté préfectoral de mars 2009, lui interdisant de vendre des boissons alcooliques de 22h30 à 7h00 

---

Deux autres épiciers sont fermés pour le même motif avenue de Clichy,

ils rencontrent d'énormes difficultés financières et privées

---

Un joli cadeau de Noël pour des fils

et petits fils de CHIBANIS

---

Nous attendons de connaître une décision administrative de l'Etat concernant la situation des commerçants de nuit d'une partie du quartier des Epinettes

---

Jamais dans les réunions des conseils consultatifs de quartier des Epinettes les épiciers de nuit n'ont été mis en cause pour des nuisances nocturnes.

---

L'ACAJA posséde des éléments constitutifs réels et sérieux concernant les épiciers de nuit d'une partie du quartier des Epinettes à Paris 17e

---

La vie d'un homme !!! 

--- !!! ???

Rajout du billet paru sur ce blog le 24 décembre 2012

 

Vous rendez-vous régulièrement dans des

épiceries de nuit ?

-

 

Marius, Paris 17, comédien, 45 ans

 

OUI. Je trouve que les petites épiceries renforcent la proximité. Il faut les soutenir. En plus, elles nous arrangent bien quand il nous manque un produit et restent ouvertes tard dans la nuit. Par exemple, quand il me faut de l'huile ou du sel, je sais où je peux les trouver sans me demander si l'épicerie est fermée ou non. L'accueil y est agréable, c'est propre, on s'y sent bien.

 

-

Nadia, Paris 17, infirmière, 35 ans

 

NON. Je dirais plus à l'occasion. C'est très utile, pratique, pour moi qui travaille à l'hopital Bichat .Quand je rentre tard le soir à mon domicile rue de La Jonquière , je passe par les Epinettes et l'épicerie de nuit est sur le trajet, il y a même une place de parking pour s'y garer devant. J'achète des yaourts, du fromage, etc. Pour dépanner il n'y a rien de mieux.

 

- 

Mohamed, Paris 17, en recherche d'emploi, 37 ans

 

OUI. Je viens parfois en semaine et le week-end à l'épicerie de nuit PHONE-J-PLUS rue de La Jonquière . Le concept est bien, ça me dépanne pour les courses de dernière minute. D'autant que je ne suis pas toujours prévoyant dans mes achats Il me manque souvent des produits à la maison (sourire). ..

 

--

 

Marius - Nadia - Mohamed

 

 

eux ils aiment les épiciers de nuit

 

 

du quartier des Epinettes

 

  

ils n'ont pas la haine à l'encontre des

 

  

épiciers de nuit

 

 

 

14:08 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Les commentaires sont fermés.