Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2013

La fraude

-

Ce n'est plus une escroquerie

C'est un incident !

Que du bonheur pour les fraudeurs

 

16:20 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Les chibanis du passage Petit Cerf Paris 17

SIGLE ACAJA-CAPAC -2-.jpg

Billet proposé par Madjid Laïb, co-fondateur du

Club des Chibanis Paris

Café des 2 Gares -2, passage Petit Cerf - Paris 17

Chez Rabah Harzoune

Nombreux sont les commerçants de l'ACAJA-CAPAC

fils et petits fils de chibanis.

-

Lecture Musicale – les chibanis

Commande de la médiathèque de Montélimar
Création en mars 2012
Avec Alexandra Ré : Lecture
Karim Amari : Musique et chants.

alexandra re lectures 4Les immigrés âgés sont les grands oubliés de l’intégration. Le Haut Conseil à l’Intégration (HCI) a proposé récemment au Premier ministre, des mesures pour leur permettre de finir leur vie décemment, des deux côtés de la Méditerranée.Les « chibanis » (« anciens » en arabe), engagés dans l’armée coloniale ou venus travailler dans le bâtiment et les travaux publics dans les années soixante, sont confrontés, une fois la retraite venue, à des difficultés particulières qui s’ajoutent au désarroi de devoir choisir entre la famille restée au pays et la vie communautaire qu’ils se sont créée en France. Pour ne pas perdre lesallocations auxquels ils ont droit beaucoup choisissent de ne pas retourner au pays. La loi pose en effet une obligation de résidence de six mois en France pour bénéficier de ces allocations.Une classe de 3ème du Collège Europa de Montélimar est allée à la rencontre de ces «anciens» pour collecter leurs paroles. La médiathèque de la ville a choisi de soutenir ce projet en passant commande à L’Hippocampe Théâtre pour une mise en voix et en musique de ces témoignages. Aux récits de vie des chibanis, nous mêlerons les voix et les chants de poètes arabes.

Extrait de poèmes :
Alexandra re lectures 2À ma mère
« Je me languis du pain de mon père
Du café de ma mère
Des caresses de ma mère
Jour après jour
L’enfance grandit en moi
Si un jour je reviens
Fais de moi un pendentif à tes cils
Recouvre mes os avec de l’herbe
Qui se sera purifiée
À l’eau bénite de tes chevilles
Attache- moi avec une natte de tes Alexandra re lectures 3cheveux
Avec un fil de la traîne de ta robe
Peut-être deviendrai-je un dieu
Oui, un dieu 
Si je parviens à toucher le fond de ton cœur
Si je reviens
Mets-moi ainsi qu’une brassée de bois dans ton four
Fais de moi une corde à linge sur la terrasse de taalexandra re lecturesmaison
Car je ne peux plus me lever
Quand tu ne fais pas ta prière du jour
J’ai vieilli
Rends-moi la constellation de l’enfance
Que je puisse emprunter avec les petits oiseaux
La voie du retour
Au nid de ton attente »
Mahmoud Darwich

 

 

 

 

18/08/2013

Vive le RIFIFI 2013

-

SIGLE ACAJA-CAPAC -2-.jpg

Chers tous, J-20 ! Pour être tenus informés de la programmation du Festival 2013, nous vous invitons à nous rejoindre sur la page Du Rififi aux Batignolles ! Cette année, encore, le Rififi vous réserve une programmation éclectique : théâtre, poésie, chant, musique, arts plastiques et courts-métrages ! Le festival sera aussi, qu’on se le dise, plus participatif que jamais ! RDV sur la page pour une petite partie du programme chaque jour! Bon dimanche à tous !
Photo : Chers tous, J-20 ! Pour être tenus informés de la programmation du Festival 2013, nous vous invitons à nous rejoindre sur la page Du Rififi aux Batignolles ! Cette année, encore, le Rififi vous réserve une programmation éclectique : théâtre, poésie, chant, musique, arts plastiques et courts-métrages ! Le festival sera aussi, qu’on se le dise, plus participatif que jamais ! RDV sur la page pour une petite partie du programme chaque jour! Bon dimanche à tous !

14:04 Écrit par l'ACAJA dans RIFIFI 2012 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |