Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/09/2014

ACAJA- Commerçants Vigilants-Quartier des Epinettes Nord-Ouest Paris 17e

-751233599.3.png

FLASH INFO

Source: Préfecture de Police

Les bruits des chantiers

Un chantier est par nature une activité bruyante. En conséquence, l’atteinte à la tranquillité du voisinage ne sera caractérisée que dans certaines circonstances : absence d’autorisation si celle-ci est nécessaire, utilisation de matériels non homologués, insuffisance de précautions appropriées pour limiter le bruit ou comportement anormalement bruyant.

Articles R 1334-36 du code de la santé publique.

Articles R 1334-31 et R 1337-7 du code de la santé publique pour les chantiers ne nécessitant pas d’autorisation particulière.

Les chantiers doivent en outre respecter des horaires fixés par l’arrêté du préfet de police n°01-16855 du 29 octobre 2001 réglementant à Paris les activités bruyantes. Ainsi, les travaux bruyants sont interdits :

  • avant 7h et après 22h les jours de semaine ;
  • avant 8h et après 20h les samedis ;
  • les dimanches et jours fériés.

 

Des dérogations à ces horaires sont néanmoins possibles en cas de nécessité ou d'urgence. Les entreprises doivent alors en faire la demande expresse auprès de la préfecture de police (bureau des actions contre les nuisances).

 

Que faire ?

La démarche administrative

Contactez le commissariat central de votre arrondissement . Des agents de police peuvent être dépêchés sur place pour vérifier que le chantier respecte les réglementations précitées (contraventions de 3e classe et/ou de 5e classe).

Si le chantier est d'une certaine ampleur ou doit durer longtemps, la mairie d'arrondissement et/ou le commissariat central peuvent demander au responsable des travaux de participer à une réunion d'information des riverains, permettant notamment de leur communiquer les périodes où les travaux seront les plus bruyants et de leur faire connaître les mesures prises pour en limiter le bruit (choix de créneaux horaires, aménagements provisoires…).

...

L'association des commerçants

 

ACAJA

 

est toujours dans l'attente de la réunion des riverains.

---

En raison des chantiers

 

ZAC Clichy-Batignolles

 

Mise en conformité des réseaux ErDF et GrDF

 

Chantier du Tribunal de Grande Instance

 

Tramway T3

 

les nuisances sonores sont réelles

 

***

 

05/09/2014

L'ACAJA ne lâchera pas.

-751233599.3.png

En raison des travaux

GrDF

Tramway T3

Le préjudice économique est une réalité pour de nombreux commerçants

du quartier des Epinettes à Paris 17e

CCF05092014_00000.jpg

 Travaux en cours quartier des Epinettes Nord-Ouest à Paris 17e

Construction d'immeubles ZAC Clichy-Batignolles

Mise en conformité des réseaux ErDF et GrDF

Alimentation électrique pour le prolongement

de la ligne 14 du Métro

Démolition d'immeubles vétustes passage Chalabre

Mise en chantier du Tribunal de Gande Instance de Paris

Travaux préparatoires pour le prolongement du Tramway T3

etc***

***

24.jpg

38.jpg

img_0525_0.jpeg

 Lu sur Facebook

 Tournée des chantiers de voirie réalisés pendant l'été : sécurisation des traversées piétonnes, réfection de chaussées et trottoirs. Bravo au service de la voirie et aux entreprises.

Tournée des chantiers de voirie réalisés pendant l'été : sécurisation des traversées piétonnes, réfection de chaussées et trottoirs. Bravo au service de la voirie et aux entreprises.

28/08/2014

La BEI finance l’extension de la ligne T3 (prêt de 128 M€)

-751233599.3.png

FLASH INFO

Lu sur GOOGLE

Tramway de Paris: La BEI finance l’extension de la ligne T3 (prêt de 128 M€)

Banque européenne d'investissement - BEI/14/165   17/07/2014

Autres langues disponibles: EN DE

 

 Elargir
 
 
 

COMMUNIQUE DE PRESSE

BEI/14/165

Luxembourg et Paris, le 17 juillet 2014

Tramway de Paris:

La BEI finance l’extension de la ligne T3 (prêt de 128 M€)

Financer l’extension de la ligne T3 du tramway de Paris afin d’offrir aux usagers une meilleure offre de transports, accessible à tous et performant, tel est l’objectif du contrat de financement de 128 millions d’euros signé ce 17 juillet 2014 par M. Julien Bargeton, adjoint au Maire de Paris chargé des finances, des sociétés d'économie mixte, des marchés publics et des concessions et Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la Banque européenne d’investissement (BEI) en présence de Christophe Najdovski, adjoint à la Maire de Paris chargé des transports, de la voirie, des déplacements et de l’espace public.

Ce financement européen permet de mobiliser les ressources nécessaires à l’extension de la ligne T3 dont les travaux débutent, l’objectif étant d’améliorer sensiblement la desserte de la proche banlieue parisienne et les connections entre Paris et les communes voisines entre la Porte de la Chapelle et la Porte d’Asnières, secteur fortement peuplé concentrant d’importants pôles d’emplois. Cette extension de la ligne T3 s’effectue sur une longueur de 4,3 km avec la création de 8 nouvelles stations.

Un financement qui s’avère clef pour poursuivre l’extension du transport public d’Ile de France, répondant à une forte demande des Franciliens tant en termes de capacité que de gain de temps. La fréquentation de cette nouvelle extension de la ligne T3 est en effet estimée à près de 88 000 voyages par jour,  ce qui amènera la fréquentation globale de ligne T3 à plus de 190 000 voyages par jour, faisant ainsi de cette ligne une des plus fréquentées de France.

 «Moins d’un mois après la conférence bancaire et financière sur la transition énergétique, co-présidée par Ségolène Royal et Michel Sapin, la BEI finance la ligne de tramway qui sera une des plus fréquentées au niveau national. Le soutien aux infrastructures stratégiques de transport et en particulier au transport durable est une priorité d’action pour la BEI. C’est pourquoi, nous sommes très fiers d’être un partenaire privilégié du réseau de tramway francilien. Ainsi agit l’Europe. Une action avant tout concrète, résolument tournée vers l’avenir et l’amélioration de la vie quotidienne des habitants  » a déclaré Philippe de Fontaine Vive, Vice-Président de la BEI.

« Encore une fois nous bénéficions de l’aide précieuse de la Banque Européenne d’Investissement pour le financement du Tramway T3 à Paris. Il s’agit d’un soutien solide et concret auquel nous tenons tout particulièrement. C’est une Europe qui construit et qui investit pour son avenir »  a déclaré Julien Bargeton, Adjoint aux Finances à Paris. 

Ce financement reflète l’action concrète de la BEI en France en faveur des transports collectifs et de l’aménagement urbain dont l’objectif est d’améliorer le bilan énergétique et la qualité de vie des habitants. Depuis 2005, c’est une contribution de plus de 750 millions d’euros que la BEI aura apporté au financement du tramway T3. En tant que premier investisseur en France dans le secteur des infrastructures durables, la Banque met toute sa compétence et son expertise technique et financière au service des collectivités pour qu’elles puissent développer des moyens de transports collectifs alternatifs à l’usage de la voiture individuelle. Ce prêt porte à 28 le nombre de tramways financés sur l’ensemble du territoire français par la BEI.

Note aux éditeurs

 

La Banque européenne d’investissement (BEI), dont les actionnaires sont les États membres de l’Union européenne (UE), est l’institution de financement à long terme de l’UE. La BEI met à disposition des financements à long terme destinés à appuyer des investissements de qualité afin de contribuer à la réalisation des grands objectifs de l’UE. www.eib.org

21:49 Écrit par l'ACAJA dans TRAMWAY T3 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |