Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2011

Des épiciers de nuit sont toujours ciblés ... quartier des Epinettes !

SHOP MAG3.jpg

 

Rappel

 

Lettre du 21décembre 2009

 

Copie_de_DSC04757_2 -3-.JPG

 

...

Le quartier des Epinettes souffre depuis des années d'une insécurité latente, c'est un fait indéniable.

Sot serait celui qui prétendrait le contraire.

Il faut que des mesures soient prises afin que les fléaux qui gangrènent le quartier soient éradiqués.

Je pense que sur ce point nous serons d'accord.

Mais, je crois aussi et j'en suis intimement convaincu, que des mesures globales, visant sans distinction toute une profession et la sanctionnant de plein fouet n'apporteront ni solutions à nos problèmes, ni la protection des commerçants de proximité et ni le confort des riverains.

Or, le quartier des Epinettes souffre déjà assez économiquement pour qu'on évite de sanctionner tous les commerçants indépendants d'un secteur, sans distinction et qui osent encore investir quartier des Epinettes.

Cela reviendrait à stigmatiser toute une profession sur la base de quelques individus n'ayant pas une pratique correcte, ou sur l'écoute de délateurs ne tolérant pas certains commerçants de proximité.

Nous ferions donc fi de tout ceux qui travaillent honnêtement, qui offrent un service de qualité et qui créent aucun souci, que ce soit en matière d'hygiène, de propreté, de respect ou d'insécurité.

Cela, je le confirme, est une mesure totalement imméritée.

De plus, croyez-vous que l'interdiction de vente d'alcool de 21 heures à 6 heures signifiée aux épiciers de nuit résoudra les problèmes d'insécurité et de tapage nocturne que connait le quartier des Epinettes?

Je ne le pense pas.

Ce serait en déduire que les commerces de nuit sont la cause de l'insécurité et du tapage nocturne.

Dans ce cas, fermons bistrots, restaurants, cafés, brasseries et autres établissement de ce genre.

Plus sérieusement, il y a des mesures à prendre, j'en suis conscient et je le souhaite, tout comme les commerçants respectueux le veulent, afin que leurs commerces puissent bénéficier d'une enseigne sans reproche.

Car finalement, quel est le but de l'interdiction de vente d'alcool aux épiciers de nuit ?

La réduction du sentiment d'insécurité.

Or, je crois que le but poursuivi, s'il est louable, est en inadéquation avec les moyens que l'ont met en oeuvre pour l'atteindre.

Sachez que de nombreux commerçants seraient favorables à l'idée de Charte élaborée par un groupe de travail, composé de citoyens,de citoyens élus, de citoyens représentants des commerçants de nuit et de jour.

Sans justice, il n'y a pas de paix...civile.

Je tiens à préciser que le groupement associatif ACAJA-CAPAC a signé récemment la pétition Technopol, Paris : Quand la nuit meurt en silence.

En conclusion, je pense que l'insécurité dépend de nombreux facteurs et que chacun d'entre eux présente plus ou moins de risque.

Concrètement, si certains bistrots sont régulièrement le théâtre de violence, si certains restaurants manquent aux règles essentielles d'hygiène et de propreté, si certains bars de nuit génèrent de trop importantes nuisances sonores, il y a à prendre des mesures à l'encontre de ces établissements et eux seuls.

Mais mettre tout le monde dans le même panier, je le confirme, c'est agir injustement.

Contact: Jean-Claude Janan, mail : acaja17@orange.fr

...

Le dernier arrêté préfectoral concernant les épiciers de nuit pour l'interdiction de la vente d'alcool avec modification des horaires (quartier Epinettes-Batignolles) n'a jamais été communiqué au groupement ACAJA-CAPAC

Le Tribunal Administratif de Nice a rendu en juillet dernier un jugement fort intéressant à lire !

  

 Il aura fallu attendre le 22 mars 2011 pour avoir une réponse à nos demandes et  prendre connaissance du BMO-BDO !!! 

...

Le BMO-BDO ?

...

La Solidarité ?

Un élu du 17e s'intéresse à la solidarité de proximité ?

solidarité des voisins

solidarité des commerçants

etc ...

Nous attendons toujours des nouvelles du collégue des collégues élus !!!

PUB

http://www.youtube.com/watch?v=AZamGvPXVu0

 

 

 

22/03/2011

Interdiction de la vente d'alcool en soirée à Paris 17e ...(18 mars 2011)

entrer des mots clefs

entrer des mots clefs

Rajout du 22mars 2011 en bas de page

Revenons sur :

Interdiction de la vente d'alcool

Paris 17e

                                                                                                            Des épiciers de nuit et des commerçants du quartier des Epinettes à Paris 17e, concernés par la vente à emporter de boissons alcooliques du 2 ème et 5 ème groupe,

leur a été signifié le 12 octobre 2004 par procès-verbal de notification, signé par le Commissaire Divisionnaire Yannick LAVILLE, l'arrêté n° 2004-17955 interdisant la vente de certains groupes de boissons alcooliques.

En 2009  l'arrêté a été abrogé et remplacé par un nouvel arrêté.

Depuis, le groupement ACAJA-CAPAC souhaite connaitre l'arrêté et la date de la notification aux commerçants concernés.

IMPOSSIBLE

Le comble, le Maire Adjoint au commerce lui-même, ne peut obtenir  l'arrêté.

Le procès-verbal de la notification de l'arrêté signé par les commerçants ???

Comment faire pour avoir connaissance de l'arrêté et de la liste des commerçants notifiés par procès verbal. 

...

Rajout du 22 mars 2011

 Chers amis épiciers de nuit du quartier des Epinettes concernés par l'arrêté préfectoral

Arrêté no 2009-00180 portant interdiction de la

consommation de boissons alcooliques sur le

domaine public, de 16 h à 7 h, ainsi que de la vente

à emporter de boissons alcooliques du 2e au

5e groupes, de 22 h 30 à 7 h, dans certaines voies

du 17e arrondissement.

...
Nous reprendrons contact avec vous dans les prochains jours.
Actuellement nous procédons à l'analyse du "dossier".
Nous vous engageons à respecter l'arrêté.

et à lire le commentaire de Geoffroy Boulard  Maire Adjoint chargé du commerce  

https://messageriepro.orange.fr/OFX?webapp=webmail&du...

...

entrer des mots clefs

Les épiciers dépanneurs de jour et de nuit

...

PUB

http://www.youtube.com/watch?v=AZamGvPXVu0

http://www.youtube.com/watch?v=NTXWWoiH6fc&feature=re...

Grand Rabbin de France: difficile d'être musulman en France

Écrit par Ilyess   UAM 93
Lundi, 21 Mars 2011 22:13


Le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim estime qu'il est de plus en plus difficile d'être musulman en France "dans un climat malsain", qualifiant de "très malade" une société qui cherche des "boucs émissaires", dans une interview publiée samedi par Le Monde.

"Je sais qu'il est souvent difficile d'être musulman en France. Cette difficulté s'alourdit aujourd'hui dans un climat malsain, aggravé par un discours en vogue qui divise au lieu de rassembler", déclare le Grand Rabbin de France, interrogé sur l'opportunité du débat sur la laïcité et l'islam organisé le 5 avril par l'UMP. "Quand une société en est à chercher des boucs émissaires, c'est qu'elle est très malade".

M. Bernheim explique avoir dit au secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé qu'il n"était "pas convaincu" de l'opportunité de ce débat qui risque "de figer les positions, d'organiser les antagonismes et, en l'occurrence - c'est là le plus grave -, de stigmatiser une partie de la population française".

Il ajoute qu'il sera néanmoins présent le 5 avril pour dire "que la laïcité n'est pas une doctrine, qu'elle est moins encore la religion de ceux qui n'ont pas de religion, mais qu'elle est un art de vivre ensemble".

"L'islam étant récent en France, l'harmonie peut être plus longue à venir. Cela dépendra aussi de l'Etat. Il ne doit pas oublier que, si la laïcité exige que les pouvoirs publics ne reconnaissent aucun culte, elle leur impose dans le même temps de n'en méconnaître aucun", poursuit le Grand Rabbin.

Interrogé sur l'observance des rites religieux, il note également que "notre calendrier prétendument laïque est ainsi calé sur les fêtes chrétiennes : un enfant, en France, n'aura jamais à manquer l'école pour pouvoir fêter Noël. Les juifs et les musulmans doivent pouvoir assumer et vivre leurs différences dans le respect de la loi républicaine".

"Mais le véritable enjeu est ailleurs, plus pervers et plus grave : c'est, hélas, la place des juifs et des musulmans dans la société française", relève M. Bernheim, qui rejette toute comparaison entre la situation des musulmans aujourd'hui en Europe et celle des juifs dans les années 30, constituant à ses yeux "un outrage à la mémoire des victimes de la Shoah".

Source : La croix - PARIS, 19 mars 2011

le 1er avril 2011

Jean-François COPE reçoit l'UAM 93

Communiqué de Presse : Jean-François COPE reçoit l’UAM-93
                                                                
Une délégation de l'UAM 93 a été reçue le mercredi 30 mars 2011 par le secrétaire général de l’UMP Jean-François COPE, au siège parisien du parti.
Le débat sur la laïcité a été au centre de l’entretien qui était très cordial et s’est déroulé dans un esprit de dialogue et de respect mutuel.
L’UAM-93 a rappelé sa position sur ce débat et l’extrême tension qu’il a suscité auprès de l'opinion national et notamment les français de confession...
                                          
Pour lire la suite cliquez ici
 

Article à la demande des adhérents musulmans de l'ACAJA 

05:24 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |