Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2013

Mussique celtique

-

ACAJA-CAPAC.jpg

Rue de La Jonquière

et rues adjacentes

Avenue de Clichy

Boulevard Bessières

100_1531.jpg

28/10/2013

Distributeur Automatique de Billets rue de La Jonquière à Paris 17e

 767313289.3.jpg

 



  •  
    Jean Claude Janan Depuis 2008, l'association des commerçants de l'ACAJA, sollicite des élus du 17ème et un banquier (celui de l'ACAJA) pour qu'une demande d'installation d'un DAB soit réalisée rue de La Jonquière à Paris 17e. Aucune réponse. Sous la précédente mandature l'ACAJA a sollicité directement la banque CHAABI du Maroc, bas de l'avenue de Clichy à Paris 17e, 6 mois après un DAB été installé.
  •  
    Jean Claude Janan Un DAB s'impose rue de La Jonquière à Paris 17e
    Photo de Jean Claude Janan.
     

27/10/2013

Trompe l'oeil et surloyer !

767313289.3.jpg

Surloyer = Danger 

Avec la crise financière et économique

 Avec les surloyers pratiqués par de nombreux propriétaires

 Des commerçants et artisans

déposent le bilan

Et les trompes l'oeil apparaissent pour maintenir un semblant d'attractivité commerciale

200810160927.jpg

PORTRAIT JCJ.jpg

Nombreux sont les commerçants, artisans, TPE et PME qui sont en

danger en raison d'un surloyer.

Rue de La Jonquière, avenue de Clichy, boulevard Bessières et rues

avoisinantes, nombreux sont les entrepreneurs en danger.

Je n'ose pas reprendre l'argument de quelques élus qui font allusion à la

construction du 81ème quartier de Paris et du TGI (secteur Batignolles

et Porte de Clichy à Paris 17e), en balayant du revers de la main les

questions des commerçants concernés par un surloyer !

Les surloyers sont mortels pour de nombreux commerçants, artisans,

TPE et PME et aussi pour leurs employés.

---------

Ecrit par un ami de l'ACAJA

 Ce devrait être le problème de fond des candidats qui prétendent

refonder l'économie parisienne : assurer des loyers décents pour les

artisans, les commerçants et les créateurs (artisans d'art). Ce sont les

trésors de la vitalité urbaine. Mon cher Jean-Claude, nous en reparlerons

car il faut des propositions concrètes. Sinon, on maintient l'inéquité aux

dépens des créateurs de richesse. Je connais une signature de la haute

couture : mondialement connue  qui ne trouve pas de local décent dans

le 17ème, accessible financièrement, pour travailler dans de bonnes

conditions et recevoir ses clientes russes, qataris, japonaises ou

chinoises. C'est la spéculation immobilière qui empêche la création

d'emploi et la transmission des grands métiers...

---

Quelques trompes l'oeil qui cachent la misère dans des rues et des

galeries marchandes en région parisienne

Courcouronnes - Trompe-l oeil commerces du mail Thorigny - L 02.jpg

Courcouronnes - Trompe-l oeil commerces du mail Thorigny - L 03.jpg