Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/09/2016

Avenue de Clichy, rue de La Jonquière, quartier des Epinettes Paris 17ème.

2f3d5ba0e96a28ac32c625e2b450c690.jpg

10997014_342297445978362_2229259164443157196_n.jpg

L'association des commerçants et artisans

1312181012.png

relais naturel et partenaire privilégié.

Le commerce de proximité est un acteur naturel du développement de l'avenue de Clichy et de la rue de La Jonquière.

Le commerce de proximité est aussi un enjeu urbain et les commerçants font partie intégrante du débat sur le quartier des Epinettes : par les services rendus, l'animation créée, les liens sociaux et l'attractivité qu'il suscite.

Les activités marchandes sont des composantes majeures de l'environnement urbain, qu'elles contribuent à structurer.

Le commerce contribue à l'aménagement des territoires et aux équilibres.

L'association ACAJA a un double rôle :

.      Etre une force d'actions pour attirer et fidéliser les         

        consommateurs pour développer l'activité commerciale.

.       Etre une force de propositions pour une meilleure adaptation

        de l'environnement du commerce de proximité (plan de 

        circulation, voirie, aménagement urbain, ... )        

 

Objectifs principaux en 2016 de l'association ACAJA

.       Promouvoir le commerce et l'artisanat de proximité.

.       Participer à des animations et opérations commerciales collectives dans le

        but d'attirer et d'informer les consommateurs. 

.       Représenter et défendre les intérêts de ses adhérents et sympathisants.

.       Agir auprès des élus.

Secteur associatif ACAJA en pointillés 

Plan acaja z.png

LOGO ACAJA 01032016.png

 

27/05/2016

Vivre d'amour

« Paris est une fête »

La CCI Paris Ile-de-France lance une campagne de soutien aux commerces parisiens avec la Ville de Paris

« Aimer le jour, sortir le soir, vivre d’amour », tel est le slogan de la nouvelle campagne « Paris est une fête » déployée par la CCI Paris Île-de-France avec le soutien de la Ville de Paris. Cette campagne d’intérêt général a pour but de redynamiser la vie parisienne au plan des commerces et des loisirs dans un contexte où les chiffres de fréquentation restent sous tension.

Les attentats survenus à Paris le 13 novembre 2015 ont eu de fortes répercussions économiques qui continuent d’impacter les secteurs du commerce, de la restauration, de l’hôtellerie ou du spectacle. Pour rappel, selon les résultats de l’enquête réalisée pour le GNI (Groupement national des indépendants de l’hôtellerie et de la restauration) par l’institut I+C, les hôteliers franciliens ont encore enregistré une baisse de 8,5 % de leur chiffre d’affaires au 1er trimestre 2016 par rapport au même trimestre en 2015, cette baisse atteignant 16 % pour l’activité de restauration en Ile-de-France. Ces chiffres se sont confirmés en avril : le taux d’occupation des hôtels parisiens a reculé de 11 points, à 70,4 %, contre 81,4 % en avril 2015, selon le cabinet MKG.

Partant de ces constats, et au-delà de son action d’accompagnement au quotidien des commerces pour faire face aux difficultés qu’ils ont rencontrées au cours de cette période (aide à l’établissement du diagnostic de leur situation, montage des dossiers pour faciliter leurs relations avec les administrations, les banques, les assurances…), la CCI Paris Île-de-France lance une nouvelle campagne de communication en faveur des commerçants pour relancer une activité essentielle au dynamisme économique de l’Ile-de-France.

Les objectifs de cette communication sont de redynamiser les commerces en incitant les clients à revenir, en suscitant leur envie de proximité, de convivialité, et un sentiment de sympathie, avec l’objectif de retrouver les niveaux de fréquentation qui prévalaient avant novembre 2015. Une campagne internationale, #ParisWeLoveYou, a été lancée fin 2015 sous l’égide de l’Alliance 46.2, représentant de grands groupes du secteur du tourisme, à laquelle la CCI Paris Ile-de-France s’était déjà associée. La campagne « Paris est une fête » complète ce dispositif dans une approche de proximité qui s’adresse d’abord aux Parisiens.

Cette campagne, réalisée avec le soutien de l’agence Cospirit, sera visible du 30 mai au 10 juin en affichage dans le métro et les rues de Paris, en presse dans des quotidiens régionaux et nationaux et en radio via un spot de 20 secondes qui passera sur 10 stations différentes pendant une semaine.
 

Le 25/05/2016
2842281071.png

22/05/2016

L'artère principale des Epinettes à Paris XVII

Rue de la Jonquière.

Une dynamique en marche.

185413_2333281336051_3325392_n.jpg

Source: article déCLIC 17/18 datant de novembre 2012

Depuis quelques temps, un air de renouveau et de modernité souffle sur l’artère principale des Epinettes.

Il est aujourd’hui agréable d’arpenter ses trottoirs à la découverte de ses commerces de qualité, ou de boire un verre dans les nombreux bars et bistrots qui la jalonnent.

Souvenez-vous.

La rue de la Jonquière, axe incontournable du quartier des Epinettes, voyait son attractivité commerciale décliner. Les commerces fermaient tour à tour, transformant cette artère en une triste voie de circulation.

Heureusement l’ACAJA (l’Association des Commerçants et Artisans de la rue de la Jonquière et des rues Adjacentes) a mobilisé les énergies pour qu’enfin, en 2006, aboutisse la transformation du périmètre boulevard Bessières, avenue de Saint-Ouen, rue Guy Moquet, avenue de Clichy en Quartier Vert.

La rue de la Jonquière va bénéficier d’une grande partie du budget alloué par la Ville.

La circulation limitée à 30 km/h pacifiera les rues du quartier ; certains trottoirs seront agrandis ou élargis, le pont ferroviaire de la Jonquière, repeint et illuminé. Bien des changements …

Restait à améliorer l’attractivité de la rue, pourtant pleine d’atouts : la Cité des Fleurs, le Centre d’Animation de la Jonquière, la piscine Bernard Lafay.

 Une opération d’aménagement été lancée par la Ville en 2007 et confiée à la SEMAEST. L’objectif de Vital Quartier vise à redynamiser l’appareil commercial et à lutter contre la mono activité, en sauvegardant ou en réintroduisant des commerces et services de proximité.

Les grands projets des quartiers environnants (ZAC Batignolles, TGI, requalification de l’avenue de Clichy) sont également annonciateurs de transformations durables qui vont relancer l’activité et l’animation du quartier des Epinettes. La reprise du café-restaurant Irène et Bernard, vite devenu le QG d’une clientèle jeune qui avait déserté le quartier est l’expression même de ce nouveau souffle.

Le Bar de la Piscine, le Père Pouchet, redeviennent des lieux fréquentés par les habitants du quartier.

Le petit café Le Fer à Cheval organise des concerts live.

Cette dynamique attirera des commerces de qualité.

La librairie l’Usage du Monde s’installe en 2011 et devient très rapidement un lieu incontournable du quartier.

L’ouverture du restaurant Le Cri du Radis offre enfin un lieu où gastronomie et look donnent une image plus « branchée » à la rue de la Jonquière.

Un caviste, une créatrice de mode, une agence immobilière et d’autres commerces s’installent peu à peu.

Encore plus récemment, une jolie boutique informatique vient d’ouvrir, (réparations, gadget et accessoires, idées cadeaux…). Du coup, les autres commerces sont poussés à embellir leurs devantures.

La Traverse qui parcourt une partie de la rue offre également de la visibilité aux commerces.

Malheureusement tout n’est pas parfait… Les commerces de bouche et de proximité manquent cruellement.

On voudrait encore plus de commerces de qualité. Des problèmes de délinquance pourrissent la vie des résidents proches de la piscine, le pont est à nouveau taggué. Le tronçon de la rue descendant vers le boulevard Bessières n’offre aucun charme.

Gageons que l’arrivée programmée en 2016 du tramway améliorera son attractivité.

La requalification de la rue lui a donné une nouvelle jeunesse, l’a rendue visible et attractive.

Nous avons maintenant besoin de jeunes créateurs et de commerçants ambitieux pour que continue ce renouveau qui changera durablement le visage du quartier des Epinettes.

***

Depuis novembre 2012 de nombreux nouveaux commerçants sont arrivés rue de La Jonquière et ils participent activement au renouveau de la rue.

 2842281071.png