Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2010

Non aux violences faites aux femmes

Le SLAM un vecteur de communication!
...
"Les épiciers de nuit sont-ils responsables des violences faites aux femmes"
...
A en croire certains citoyens
les épiciers de nuit de proximité seraient responsables
de tous les maux.
.
Au(x) donneur(s) de leçons ?
de Lille à Nice en passant par Paris et Toulouse
.
..
...
Un slam  de Lester Bibal
pochette-affichemodele2.jpg
.
Commentaire écrit le 9 avril 2010, par Jean-Paul Slameur du quartier des Epinettes.
.
"Nous le savions déjà, mais il est bon de le rappeler : le rap et le slam sont porteurs de valeurs.
Les violences conjugales ne sont l'exclusivité d'aucune classe sociale, on les retrouve dans tous les milieux.
Il ne faut pas nier l'importance de ce fléau.
Le Premier Ministre l'a compris en le déclarant Grande Cause Nationale.
Combien de femmes battues ont trouvé refuge dans un commerce de nuit, dans un premier temps avant d'aller au commissariat ?
Bientôt elles n'auront plus ce refuge !
J'espère que ceux qui font la guerre aux épiciers de nuit n'ont pas d'arrière-pensée !
Ce serait à désespérer de la République !
Tenons le coup !"
...
 Croisade contre les épiciers de nuit ...!!!???
.

15/09/2009

SLAM de Khalis "Kamikaze" Music rap hip hop

SLAM de Khalis - Kamikaze

Une voix qui s'élève pour couvrir les vociférations de tous les intègristes.

Un magnifique slam à méditer.

Il faut diffuser ce clip pour que d'autres voix s'élèvent et couvrent les vociférations de tous les intégristes ( toutes religions confondues!).

Slam de Khalis 

CLIQUEZ SUR Kamikaze une chanson pour la paix 

Kamikaze une chanson pour la paix ... ensuite cliquer sur le SLAM de Lester Bilal

.

Pour toutes les femmes battues

Un SLAM à entendre

.

www.e-vox.fr/.../lester-bidal-pour-toutes-les-femmes-batt...

ensuite cliquer à droite sur l'écran Lester Bidal

 

En 2007 Khalis rencontre le claviériste de Barbara Jean-Louis Hennequin qui est emballé par son texte Kamikaze. « Inconsciemment on attendait un texte comme Kamikaze, ce fut pour moi la première chanson faite par un musulman qui avait une telle force à combattre le massacre d’innocents, à la première écoute du texte j’en ai pleuré ». Leur collaboration fait naître un nouveau genre musical, une musique populaire avec des accents de Cinéma sur le phrasé émouvant des textes de Khalis. Hennequin fait collaborer ses amis « Avec Sergio Tomassi a l’accordéon qui a fait toutes les grandes tournées de Serge Lama et qui travaille actuellement avec Aznavour, l’univers de Khalis a pris une vraie dimension : Khalis est français dans son cœur, ses racines il les prend dans la chanson française. Les fils d’immigrés auraient les mêmes références culturelles que les autres, la même douceur de vivre, étonnant non (rires) ».
L’histoire de Khalis est celle de nombreux enfants de sa génération.
Il a grandi en Algérie sans son père qui était parti en France pour gagner mieux sa vie. A 7 ans il part pour la France. Ce départ, il l’a vécu comme un déchirement, et c’est sans doute sa curiosité naturelle, son envie de connaître cet “ailleurs” qui l’ont aidé à passer le cap.
En arrivant en France, Khalis ne parlait pas le français. Par chance, il a pu intégrer une école spécialisée dans l’apprentissage rapide. Au bout de un an et demi, il maîtrisait suffisamment la langue de Victor Hugo pour pouvoir réintégrer l’école primaire.
« Bien que toujours un peu rêveur, j’ai été jusqu’au bac et même fait une année de DEUG. Mais l’appel des copains a été le plus fort, et j’ai malheureusement laissé tombé mes études. »
Comme beaucoup de gosses des cités, il fait du rap avec un ami d’enfance. Pour eux, c’était aussi naturel que de jouer au foot. En parallèle, il passe son BAFA, car il faisait déjà du bénévolat dans des associations de quartier. Il a exercé à peu près tous les rôles possibles dans le domaine de l’animation, centre socioculturel, centre de loisirs, colonie, animateur de quartier… « J’ai eu de la chance de pouvoir être formé par des éducateurs spécialisés! ».
Trois titres sont visibles sur Dailymotion, son dernier, Maman, nous a particulièrement touché :
http://www.dailymotion.com/video/x4u8×2_khalis-maman-music_music

17:45 Écrit par l'ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : slam, acaja, epinettes, lester bidal |  Facebook | |  Imprimer | |