Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2012

Rue de La Jonquière ... quartier des Epinettes ... Paris 17e

SHOP MAG3.jpg

Bienvenue à six nouveaux commerçants

rue de La Jonquière

...

 Brasserie de la Piscine

89, rue de La Jonquière

 Brasserie de la Piscine 1 aout 2011 005.jpg

la patronne CAROL

BAR DE LA PISCINE 004.jpg

BOULANGERIE BASSO

49, rue de La Jonquière 

BOULANGERIE JONQUIERE.jpg

BACHELET Florentine-ROSSO Camille

BOULANGERIE JONQUIERE 3.jpg

Tom et Lili

MAGASIN CHAUSSURES JONQUIERE 001.jpg

Sara la charmante commerçante des chaussures pour enfants

57, rue de La Jonquière

01 46 27 67 02

 

CHAUSSURE TOM JONQUIERE 002.jpg

  FASHION PARIS

CHINOISE JONQUIERE 002.jpg

CHINOISE JONQUIERE 003.jpg

CAPELLISSIME

Parfumerie

boutiques porte av de clichy jonqu -8-.JPG

66, rue de La Jonquière

boutiques porte av de clichy jonqu -10-.JPG

Capellissime offre à ses Clients une vaste gamme de produits d’haute qualité, en plus, grâce à la collaboration des Clients les plus exigeants, c’est toujours active la section recherche et développement de produits et de solutions à l'avant-garde. Depuis toujours la Maison propose des extensions de cheveux vrais, naturels de type Remy et tout ce qui répond aux exigences qualitatives du marché mondial. La prérogative de la typologie Remy vierge, avec toutes les têtes positionnées dans la même direction, permet d'éviter les nœuds des cheveux. WWW.CAPELLISSIME.COM Capellissime est le resultat de longues annies d’experience acquises par Louis Roger Tchang.

.

 

LIBRAIRIE JONQUIERE.jpg

 

ça bouge rue de La Jonquière 

 

 

20/02/2012

Conseil de Sécurité ... Paris 17e

SHOP MAG3.jpg

La lettre d'information du Conseil de Sécurité et de Prévention de la Délinquance du 17e arrt. de Paris

N°6 - janvier 2O12

Reçue par mél le 31/01/2012

Nous avons lu le paragraphe ci-dessous

 

• Arrêté d’interdiction de consommation et de vente de boissons alcooliques.

 

A la demande de Brigitte Kuster, une réunion aura lieu prochainement pour faire le point sur les conditions d’exercice et d’application de l’arrêté d’interdiction de consommation et de vente de boissons alcooliques sur la voie publique dans certaines voies de l’Est du 17e, en lien avec la Préfecture de Police.

---

 ... 

L'ACAJA ne fait pas partie du CSPD, à ce jour aucune nouvelle sur la réunion.

...

Voeu de Monsieur Thierry Coudert 

 DELIBERATION N° 17-11-210

 OBJET : Voeu relatif à la vente de boissons alcooliques du 2ème au 5ème groupes de 22 heures 30 à 7 heures, sur le domaine public dans certaines voies du 17ème arrondissement - VMA17-11-37

 

DELIBERE

 

 A la majorité, avis favorable est donné au voeu proposé par Thierry COUDERT

 

 Nombre de votants : 27 dont 7 pouvoirs écrits

 

 Pour : 15 (M. BENESSIANO, M. BERTHAULT, M. COUDERT, M. COURCELLE, Mme D’ORLANDO, Mme DOUVIN, Mme DUMAS,

 

 Mme GASNIER, Mme JACQUEMONT, M. LEDRAN, Mme PAPAREMBORDE, Mme PEYRICOT, M. ROBEIN, M. STEIN, M.VINCENT)

 

 Contre : 2 (Mme BENCHERIF, M. BOULARD)

 

 Abstention : 10 (Mme KUSTER, Mme BESSIS, Mme CANDLOT, Mme DE PANAFIEU, M. LAVAUD, Mme NAHMIAS, M. PERIFAN, M. REMOND, Mme TOURY, Mme VENTURINO)

 

 Ne prend pas part au vote : 9

 

...

Ou en sommes nous ?

http://acaja.hautetfort.com/epicier-commercants-de-nuit/

 

 

 

 

19/02/2012

Les commerces de proximité ... du quartier des Epinettes ... à Paris 17e

SHOP MAG3.jpg

Commerces et services de proximité :
des emplois au coin de la rue

 

Les commerces de proximité n’existent plus que dans une commune sur deux. Pourtant, ils forment bien souvent le cœur des villes et des villages. L’arrivée il y a trente ans de la grande distribution les a fragilisés. Mais ils répondent aujourd’hui à une nouvelle demande d’achat et de conseil personnalisé, et recrutent beaucoup !
 
EPICERIE

Les hypermarchés vont-ils tuer les petits commerces ?
On a longtemps pu le croire, à constater les fermetures des épiceries dans les villages, et celles des boucheries ou des poissonneries dans les centres-villes... Ces commerces ont vu leur nombre diminuer très significativement ces dernières années. Mais certains ont résisté plus facilement, comme la boulangerie ou les fleuristes. Et aujourd’hui, le petit commerce semble renaître, notamment dans les villes !


Le nombre de supérettes, considérées comme des “locomotives” du commerce de milieu urbain, a ainsi augmenté de 27,5 % en 10 ans. Le nombre de boutiques spécialisées dans le commerce des boissons est en hausse depuis 1999. Le secteur des produits de santé et d’hygiène (pharmacie, optique, parfumerie...) est en pleine expansion. Les magasins d’équipements de la personne (habillement, chaussures...) ont beaucoup misé sur le franchisage. Enfin, les marchés de plein air se maintiennent et réapparaissent même dans certains quartiers parisiens, où les « bobos » apprécient leur aspect convivial.

Les seniors apprécient la qualité et la facilité de service

Ce renouveau des commerces et services de proximité s’explique d’une part par l’arrivée à l’âge « senior » des générations nombreuses de l’après-guerre, qui recherchent une qualité et une facilité de service, et apprécient l’accueil, le conseil et le produit personnalisé qu’elles trouvent dans ces structures de proximité. Il s’explique d’autre part par l’évolution plus globale des modes de consommation : les achats en centre-ville, sur les marchés ou dans les commerces de quartier, sont de plus en plus vécus comme une forme de loisir, conformes à l’air du temps qui veut que l’on fasse davantage attention à ce que l’on mange, à ce que l’on consomme...

Cette évolution représente un nouveau vivier d’emplois : pour perdurer, les commerces de proximité doivent répondre aux attentes de cette nouvelle clientèle en expansion. De nombreux artisans (boulangers, pâtissiers, bouchers, traiteurs, coiffeurs...) et commerçants recherchent des apprentis, afin de les seconder puis de prendre leur suite. Pour s’installer à son compte, le brevet professionnel reste le meilleur sésame, mais un CAP permet de trouver du travail sans difficultés. Quant aux vendeurs, ils doivent - encore plus qu’ailleurs - connaître leurs produits sur le bout des doigts, savoir écouter et conseiller la clientèle, et leur proposer la meilleure qualité de service possible.




Le commerce de proximité en chiffres, c’est... :
- 394 000 entreprises : commerces de détail et activités artisanales associées (boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie...).
- 1 950 000 personnes en équivalent temps plein.
- 343 milliards d’euros de chiffre d’affaires total hors taxes.

Source : pme.gouv.fr.

Les opposants aux commerces de proximité sont connus

...

le groupe

SIGLE ACAJA-CAPAC -2-.jpg

défend les commerçants de proximité