Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2015

Ligne 14

.

Le lancement des Travaux

 

logo_prolongement_ligne_14_page_1.jpg

C-104g016-Actu6.jpg

A Porte de Clichy, la phase d’interventions préalables – déviation des réseaux électriques, téléphoniques, conduites de gaz – est aujourd’hui terminée. Les travaux de gros œuvre, correspondant à la construction de la station commencent.

Le chantier sera réalisé à ciel ouvert selon la méthode de la paroi moulée. Cette solution d’excavation est privilégiée compte-tenu de la géologie du terrain. C’est également la méthode la plus rapide et la plus sûre en milieu urbain.

 

10:45 Écrit par l'ACAJA dans Travaux secteur ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

21/03/2015

Ligne 14 --- 2 ans de retard

 

metro_ligne_14.jpg

 

Le chantier de la Ligne 14

Il est annoncé 2 ans de retard 

Il y aura très certainement une révision du prix marché

Qui paiera : les contribuables !

à vous entendre

Mesdames et Messieurs

les élus: Conseillers de Paris

***

.

Révision du prix d'un marché public

Mise à jour le 31.07.2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Principe

 

Un marché public peut être conclu soit à prix ferme (invariable pendant toute la durée du marché), soit à prix révisable. La révision du prix permet de tenir compte des variations économiques en cours d'exécution du contrat dans les conditions prévues par le marché (dates et formules de révision).

Conditions de révision

Le prix ferme peut être actualisé une fois selon les conditions précisées au contrat, si au moins 3 mois se sont écoulés entre la fixation du prix dans l'offre et le début d'exécution des prestations. L'actualisation est obligatoire pour les fournitures ou services non courants et pour les travaux.

La révision est obligatoire pour les marchés d'une durée d'exécution supérieure à 3 mois, dont les prix peuvent fluctuer en fonction de cours mondiaux (matières premières notamment).

Pour les autres marchés, l'acheteur a le choix entre prix ferme et prix révisable.

Lorsque l'acheteur a choisi un prix révisable, le contrat doit indiquer les conditions de révision en précisant :

  • la date d'établissement du prix initial,

  • les modalités de calcul de la révision,

  • la périodicité de la révision.

Ces conditions, utilisées par les entreprises pour définir leur prix, font partie des conditions de la mise en concurrence et ne peuvent être modifiées par unavenant.

Modalités de calcul

Les modalités de calcul de la révision du prix sont fixées :

  • soit en fonction d'une référence à partir de laquelle on procède à l'ajustement du prix de la prestation,

  • soit par application d'une formule représentative de l'évolution du coût de la prestation,

  • soit en combinant les 2.

En cas de révision obligatoire, la clause de révision de prix inclut au moins une référence aux indices officiels de fixation des cours mondiaux.

Marché de travaux publics

En ce qui concerne la révision du prix d'un marché de travaux publics, ce sont les index nationaux du bâtiment et des travaux publics (index BTP) qui sont utilisés comme référence.

Les index BTP établissent chaque mois l'évolution des prix de vente des matériaux de construction et des coûts salariaux dans le BTP.

La publication de l'index pour un mois donné (date de valeur) intervient avec un décalage de 3 mois (date de publication) : l'index concernant le mois de décembre est publié à la fin du mois de mars, par exemple.

Ils sont publiés dans le « Bulletin officiel de l'équipement. » Seul l'index général « tous corps d'état » (BT01) fait l'objet d'une publication au «Journal officiel. »

Marché de fourniture de fruits et légumes frais

Les clauses prévoyant des remises, rabais et ristournes dans les marchés de fourniture de fruits et légumes frais sont interdites. En conséquence, un marché conclu par un acheteur public dont une clause prévoit la détermination du prix par l'application de rabais, remises ou ristournes, n'est pas légal.

Lors de la consultation des fournisseurs et de la remise des offres, les candidats doivent soumettre un prix net en euros. Pour tenir compte des variations économiques de production et des cours du marché, il est recommandé de prévoir une clause de révision de prix, ce dispositif ne constituant pas une remise, un rabais ou une ristourne.

Le prix est ajusté en fonction des indices de prix de fruits et légumes frais (ou cotations mercuriales).

Les bénéficiaires de la révision des prix seront les entreprises

 !!!

10:16 Écrit par l'ACAJA dans Travaux secteur ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Prolongement de la Ligne 14

.metro_ligne_14.jpg

 

Source : RATP communiqué de presse du 11 juin 2014

.http://www.prolongerligne14-mairie-saint-ouen.fr/wp-content/files/CP-L14_lancement_des_travaux.pdf

LANCEMENT DES TRAVAUX DU

PROLONGEMENT DE LA LIGNE M 14

À MAIRIE DE SAINT-OUEN

Jean Daubigny, Préfet de la Région Île-de-France, Anne Hidalgo, Maire de Paris, Jean-Paul 

Huchon, Président du Conseil régional d’Ile-de-France et Président du Conseil du STIF, 

Patrick Devedjian, Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, Stéphane Troussel, 

Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Philippe Yvin, Président du directoire 

de la Société du Grand Paris, et Pierre Mongin, Président-Directeur général de la RATP, ont lancé aujourd’hui les travaux du prolongement de la ligne 14 entre Saint-Lazare et Mairie de Saint-Ouen.

Première étape du métro automatique du Nouveau Grand Paris, le Grand Paris Express, le 

prolongement de la ligne 14 de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen a pour objectif prioritaire de désaturer la ligne 13. Avec 4 nouvelles stations (Pont Cardinet, Porte de Clichy, Clichy Saint-Ouen RER et Mairie de Saint-Ouen), la ligne 14 desservira des quartiers du nord-ouest métropolitain en plein développement.

DÉSATURER DURABLEMENT LA LIGNE 13

 Le prolongement de la ligne 14 jusqu’à Mairie de Saint-Ouen aura pour effet de  désaturer la ligne 13, particulièrement fréquentée au nord de Saint-Lazare, et d’améliorer les conditions de transport de ses 610 000 utilisateurs quotidiens. Ses 4 nouvelles stations offriront des correspondances avec les deux branches de la ligne 13 (à Porte de Clichy pour la branche Asnières-Gennevilliers  Les Courtilles, et à Mairie de Saint-Ouen pour la branche Saint-Denis Université), le RER C, la ligne L du Transilien (réseau de Saint-Lazare), le tramway T3b (prolongé de la Porte de la Chapelle à la Porte d’Asnières) et le réseau de bus. Elle représentera donc une alternative pour de nombreux voyageurs de la ligne 13, qu’elle déchargera d’environ un quart de ses voyageurs actuels.

RENFORCER LES CONNEXIONS ET CORRESPONDANCES

 Le prolongement de la ligne 14 de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen marque le lancement du réseau de transport du Nouveau Grand Paris. Il fait partie des projets engagés dans le cadre du Nouveau Grand Paris pour moderniser et développer le réseau de transport francilien afin de rendre les déplacements en Île-de-France plus simples, plus rapides et plus agréables. Reliant actuellement Saint-Lazare à Olympiades (13earrondissement), la ligne 14 sera connectée aux autres lignes du métro automatique du Nouveau Grand Paris (lignes 15, 16, 17 et 18). 

Offrant des correspondances avec les transports en commun au cœur de la Capitale, elle constituera l’épine dorsale de ce  nouveau réseau de transport. Longue de 30  kilomètres et entièrement souterraine, elle reliera le pôle d’affaires de Saint-Denis Pleyel au nord et l’aéroport d’Orly au sud. Entièrement automatique, elle roulera à 40km/heure en moyenne au lieu de 25 km/heure pour une ligne de métro classique, avec un train toutes les 85 secondes aux heures de pointe

LE FINANCEMENT DU PROJET

 Colonne vertébrale du réseau de transport du Nouveau Grand Paris, le prolongement de la ligne 14 jusqu’à Mairie de Saint-Ouen est un projet financé par l’État et les collectivités locales franciliennes. Il est porté conjointement par deux maîtres d’ouvrage : le STIF et la RATP.

Le projet est estimé à 1,38 milliard d’euros.  Il est inscrit au Plan de mobilisation pour les transports en Île-de-France pour un montant de 1 milliard d’euros. 

Financement  : Société du Grand Paris (55%), Ville de Paris (20%), Région Île-de-France (13%), Conseil général des Hauts-de-Seine (3%), Conseil général de la Seine-Saint-Denis (3%). Le financement du reliquat de 6% sera prévu dans le cadre de la prochaine période de contractualisation. 

Les études, la concertation et l’enquête publique sur le projet ont été financées par la Région Île-de-France et l’État, au travers du Contrat de Projets 2007-2013, pour un montant de 25,5 millions d’euros.

CHIFFRES-CLÉS

 4 nouvelles stations Pont Cardinet, Porte de Clichy, Clichy Saint-Ouen RER et Mairie de Saint-Ouen

 1 site de maintenance et remisage ( SMR)

 5,8 km de tunnel

 Une capacité portée à 40 000 voyageurs par heure

CALENDRIER

 Avril 2009 : approbation du dossier d’objectifs et de caractéristiques principales par le Conseil du STIF.

 Janvier/février 2010 : concertation préalable menée par le STIF.

 Juillet 2011 : approbation du bilan de la concertation préalable par le Conseil du STIF.

 Octobre 2011 : approbation du schéma de principe et du dossier d’enquête publique par le Conseil du STIF.

 Janvier/février 2012 : enquête publique menée par le STIF et la RATP.

 Juillet 2012 : approbation de la déclaration de projet par le Conseil du STIF.

 Octobre 2012 : déclaration d’utilité publique.

 Décembre 2012 : approbation par le Conseil du STIF de l’avant-projet, du protocole-cadre financier de l’ensemble 

du projet et de la première convention de financement des travaux pour le prolongement. 

 2014 : début des travaux.

 2017 : mise en service.

***

Retard annoncé de 2 ans !

08:43 Écrit par l'ACAJA dans Travaux secteur ACAJA | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |